Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 13:57

 

Balzac et la paternité

 

Officiellement, Honoré de Balzac n’a pas eu d’enfants.

En 1846, il a failli avec Madame Hanska (ils ne sont pas mariés), Balzac est enthousiaste à l’idée de cette paternité, il lui écrit le 3 aout 1846 : « Pense à tout le bonheur que tu portes, que tu me donnes. » Le prénom est déjà choisi : Victor-Honoré. Mais l’enfant est né mort-né, et c’est une fille. Donc pas de descendance directe de Balzac, les seuls descendants sont les enfants de sa sœur Laure Surville.

Officieusement, Balzac aurait eu deux enfants : en 1834, Marie, fille de Maria du Fresnay, « une gentille personne, la plus naïve créature qui soit tombée comme une fleur du ciel » selon Balzac. Il donnera à Marie du Fresnay différents objets dont un Christ de Girardon.

Le second enfant présumé serait Lionel-Richard, né en 1835, fils de la comtesse Guidoboni-Visconti.

C’est à cette époque (1834-1835) que Balzac écrit et publie Le Père Goriot, dans lequel il évoque des préoccupations paternelles. Peut-on faire un rapprochement ?

 

Sources : documents de la société d’histoire « Villeparisis et son passé »

Marie du Fresnay

Marie du Fresnay

Lionel-Richard, fils de la comtesse Guidoboni-Visconti

Lionel-Richard, fils de la comtesse Guidoboni-Visconti

Partager cet article

Repost 0

commentaires