Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
2 novembre 2022 3 02 /11 /novembre /2022 16:46

 

 

PASTEUR

 1822 1895

 

 

Considéré comme l’un des pères de la microbiologie, le scientifique Louis Pasteur a, par ses recherches, fait avancer la science et la médecine. Sa découverte du vaccin contre la rage représente un tournant pour le monde scientifique français. Il s’est également penché, au cours de sa carrière, sur de nombreux autres domaines, tels que la fermentation et le développement scientifique de la vaccination.

 

 

Son histoire avec la Seine-et-Marne

C’est à Pouilly-le-Fort, près de Savigny-le-Temple, que Pasteur mène, en 1881, la préparation finale de son vaccin contre la maladie du charbon pour les élevages d’ovins. « C’est surtout dans les recherches sur la maladie charbonneuse, le choléra des poules, la septicémie et enfin la rage qu’il a prouvé la valeur de sa théorie : la doctrine microbienne », précise d’ailleurs La Rep de l’époque.

 

Le vétérinaire melunais Hippolyte Rossignol (un quai de Melun porte son nom), était au départ très critique sur les thèses de Pasteur. Il propose néanmoins que sa ferme de Pouilly-le-Fort (aujourd’hui propriété municipale, le Clos Pasteur) serve de terrain d’expérimentation à grande échelle.

Pasteur, vétérinaire de métier et non médecin, « veut une démonstration éclatante » : « La vaccination est un événement scientifique et mondain : quantité de personnalités de la science, de la politique, des arts sont conviées à assister à la première injection, qui a lieu le 5 mai 1881". L’inoculation du microbe actif a donc lieu 24 jours après, et les premiers résultats sont visibles dès le 2 juin : les moutons vaccinés sont indemnes, les autres sont gravement atteints par la maladie, et en sont morts ou vont en mourir. »

​​​​​​​

Ces tests, couronnés de succès, permettent d’engager peu après une campagne de vaccination dans toute la Brie et jusque dans la Beauce. Rossignol devient, selon ses propres termes « un converti » au point qu’il inocule lui-même le vaccin aux moutons. Une plaque située sur la façade nord de l’hôtel de ville de Melun commémore cet événement. En 1897, deux ans après la mort du savant, le Comité des Agriculteurs de Seine-et-Marne a souhaité honorer sa mémoire en édifiant un monument à son effigie dans la ville de Melun, boulevard Victor Hugo. Cette statue n’est plus visible aujourd’hui.

 

SEINE-ET-MARNE : MELUN SOUHAITE RENDRE HOMMAGE À PASTEUR

À l’occasion du bicentenaire de la naissance du concepteur du vaccin contre la rage, la municipalité lance une campagne de mécénat dont le but est de récolter des fonds afin de réaliser une peinture murale lui rendant hommage. Située au croisement des écoles Pasteur et Jeanne d’Arc, cette œuvre artistique viendra compléter le parcours de fresques existant.

 

Sources : La République de Seine et Marne

Pasteur de Bruno Latour, Perrin 1994

 

 

​​​​​​​​​

Histoire de la Seine et Marne: Pasteur
Histoire de la Seine et Marne: Pasteur
monument BD Victor Hugo

monument BD Victor Hugo

détail du monument

détail du monument

Histoire de la Seine et Marne: Pasteur
séance d'inoculation à la ferme

séance d'inoculation à la ferme

Histoire de la Seine et Marne: Pasteur
Partager cet article
Repost0

commentaires