Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 07:39

Alexandre de Berny


Lorsque Balzac fait faillite en I828, Madame de Berny confie l’entreprise à son fils Alexandre, alors âgé de 19ans (1809-1881) Alexandre De Berny, après avoir pris possession de la fonderie  supprima la particule et transforma son patronyme en Deberny de façon à ne pas ternir son nom d’homme d’affaire  en utilisant le titre aristocratique de son père.

Il fit prospérer la fonderie et racheta les parts de ses associés. En 1877, il s’associa avec Charles Tuleu, son fils illégitime (dont la mère aurait été fermière). Alexandre Deberny était également Saint-Simonien, il fut un des organisateurs des retraites ouvrières et il institua la participation du personnel aux bénéfices.

 

En 1881, Charles Tuleu hérita de l’entreprise à la mort de son père. Il acheta l’hôtel de Bourrienne le 21 janvier 1886 et il fit construire au fonds du jardin des ateliers pour y installer la fonderie de caractères d’imprimerie ; cette même année, il épousa Jeanne Peignot.


Il géra la fonderie seul jusqu’en 1914 ; n’ayant pas d’enfant, il proposa une fusion avec l’entreprise de Peignot, fonderie rivale ; mais sa femme, Jeanne Peignot, s’opposa à cette fusion avec l’entreprise de son frère. Tuleu, s’associa, donc, avec un ancien camarade de classe, Girard, qui prit, seul, la tête de la fonderie quand Tuleu prit sa retraite en 1921. Puis, il fusionna avec Peignot en 1923 pour prendre le nom de Fonderie Deberny & Peignot qui disparaîtra en 1972.


En 1943, M & Mme Tuleu étant décédés, leurs neveux  prirent la charge de l’hôtel de Bourrienne que leurs descendants occupent toujours.

 

Hôtel de Bourrienne 




Source :

History of the Fonderie DEBERNY et PEIGNOT (1948-1972)

Adapted from : « Deberny et Peignot : La Belle Epoque de la Typographie »

Caractère.vol 12, 1975, p.34

Et Rochester Institute of Technology NY USA ;traduction :Danielle Thénault



 

Caractères et règle Fonderie Deberny – Musée de l’Histoire à Villeparisis


Spécimen de la fonderie Deberny (1828)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires