Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 05:31

Les seigneurs de Villeparisis

Jacques Caillard

 

1657-1742

 

 

 

 

 

Jacques Caillard fait des études de droit et est reçu avocat en parlement. Mais lorsqu’il devient lieutenant général de la connétablie, la mention d’avocat disparait et il est Jacques Caillard, éc. Seigneur de Villeparisis et conserve cette appellation même après la vente de Villeparisis.

 

 

 

 

Aux côtés de Jacques Caillard, figurent des domestiques (Daniel Despost, concierge de Caillard et Magdelaine Bécar, sa servante, veuve d’un vigneron), des artisans et marchands et même deux bourgeois de Paris demeurant à Villeparisis. Des protestants parisiens, par crainte des persécutions se réfugient à la campagne.

 

 

 

 

plaque

 

 

 le passage des Preux et le puits

(ce puits était inclus dans le mur d'enceinte du parc du chateau Caillard afin que le public y ait accès) 

 

 

plaque-de-cheminee-du-chateau-caillard-villeparisis.jpg

 

 plaque de cheminée du chateau Caillard

 

 

 

 

 

Au décès de son père en 1673, la terre de Villeparisis lui revient et il s’en qualifie de seigneur, et, très tôt, à dix-huit ans, en septembre 1675, il intervient pour calmer l’ardeur du curé contre les domestiques protestants du château qui ont fait «  tumulte et grand bruit dans le clocher » de l’église lors d’un baptême.

 

 

En 1685, il vient à Villeparisis avec Louis Ched’homme, son tuteur et le 12 novembre 1685, ils abjurent le protestantisme :

 

Voici le texte de son abjuration :

 

« Ce jourd’hui 12 novembre 1685, Jacques Caillard, éc. Seigneur de Villeparisis, avocat en parlement, a été reçu à la communion de l’église catholique apostolique romaine, et absout de l’hérésie de Calvin par moi curé de Villeparisis en vertu du pouvoir que j’ai reçu de Mgr l’Archevêque de Paris » ; Et au-dessous : «  Nous Jacques Caillard, éc. Avocat en la cour, seigneur de Villeparisis, certifions que pour témoigner nos soumissions aux volontés du roi nous embrassons la religion catholique, apostolique et romaine pour y croire »

 

 

 

Aux côtés de Jacques Caillard, figurent des domestiques (Daniel Despost, concierge de Caillard et Magdelaine Bécar, sa servante, veuve d’un vigneron), des artisans et marchands et même deux bourgeois de Paris demeurant à Villeparisis. Des protestants parisiens, par crainte des persécutions se réfugient à la campagne.

 

  blason caillard

 

  blason des Caillard dans  l'église Saint-Martin 

 

 

En 1694, il épouse Marie-Madeleine Crestien, le mariage apparait totalement parisien.

 

Le 18 mars 1698, par acte devant Simon Moufle, Jacques Caillard vend à Antoine de Ricouard, chev., sgr d’Hérouville, maitre d’hôtel du roi et à Anne-Marie Lefranc sa femme «  le château et lieu seigneurial de Villeparisis, jardins, bois et dépendances » pour 86700 livres.

 

 

 

Il meurt en 1742 âgé de 84 ans et est inhumé dans l’église Saint-Sulpice.

 

 

 

 

 

Sources : Les Caillard d’Aillères 1550-2010 de Geoffroy d’Aillères et René de Fougerolles

                Villeparisis et son histoire

Cartes et photos : F.Gagnepain , musée de la Société d’histoire « Villeparisis et son passé ».

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zito Jean-Pierre 07/02/2015 20:43

Sur une carte du XVIII ème siècle apparait le canal de l'Ourcq ! Je croyais que sa construction avait débutée en 1802 ?
Existait-il un canal originel avant celui décidé par Napoléon ?

villepage 12/02/2015 14:10



Bonjour et marci pour votre visite 


La construction du  canal de l'Ourcq a bien débuté en 1802; les cours d'eau qui apparaissent sur les cartes précédentes sont des rivières disparues pour alimenter le canal ou bien  dont
le lit a été utilisé pour le canal. il s'agit de la Grenouillère, la Biberonne, la Beuvronne, la Reneuse.


En espèrant avoir répondu à votre question


cordialement