Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 05:42

1968 - 1ère exposition

 

VASARELY, CUECO, Nino CALOS

 

Pour la première exposition, Alice Blanquaert choisit Vasarely, artiste installé près de Villeparisis, à Annet sur Marne. Cette exposition présentait aussi des oeuvres de Cueco et Nino Calos

  

 

VASARELY 

vasap[1]

 

Victor Vasarely, peintre français, est  né à Pécs en Hongrie en 1906 et décédé à Paris en 1997.

Il suivit une formation en médecine, qu'il quitta au bout de deux ans. Il s'intéressa alors à l'art abstrait et à l'enseignement du Bauhaus au Műhely de Budapest

 

En 1930, Vasarely s'installa à Paris où il débuta comme artiste graphiste dans des agences publicitaires comme Havas, Draeger, Devambez. C'est là qu'il effectua son premier travail majeur, Zebra (1940), considéré aujourd'hui comme le premier travail dans le genre Op art. Pendant les deux décennies suivantes, il développa son propre modèle d'art abstrait géométrique, travaillant dans divers matériaux, mais employant un nombre minimal de formes et de couleurs.

Vasarely travailla pour de nombreuses entreprises et métamorphosa, avec son fils Yvaral, en 1972, le logo de Renault.

 

 

 

vasarely expo

 

 

Vasarely dont l’œuvre monumentale s’étala sur plus d’un demi siècle fut inspiré par Gordes : période «cristal». Là, il accomplit la restauration du château qui deviendra un musée didactique, premier maillon de la Fondation architectonique d’Aix-en-Provence

La fondation Vasarely est une institution à but non lucratif, reconnue d'utilité publique en 1971.
Elle comprend le musée didactique de Gordes (1970-1997) et le centre architectonique d'Aix-en-Provence (1976) ainsi que deux musées « didactiques » à Pécs
 (1976) et à Budapest (1986).
Les musées Vasarely de Pécs et de Budapest conservent des donations inaliénables ; celui de Pécs possède des œuvres d'autres artistes de sa collection (Soto, Morellet, Yvaral, Claire Vasarely).

 

 vasarely expo 3

 

 

Il était déjà très célèbre lorsqu’il se fixa à Annet où il installa son atelier et poursuivit son œuvre créatrice.

Vasarely et son épouse Claire vivaient tranquillement à Annet, rue aux Reliques, dans une grande propriété qui abritait deux ateliers, le petit où l’artiste travaillait et le grand où s’affairaient ses collaborateurs et qui servait de salle d’exposition des grandes fresques et maquettes d’intégrations architectoniques.

 

 

 

tombe-de-vasarely-annet-sur-marne[1] 

 

Tombe de Vasarely à Annet sur Marne 

 

 

À la mort de Mme Vasarely, le 27 novembre 1990, son mari fit édifier une pierre tombale sur laquelle il fit graver le cercle et le carré, de l'unité plastique, qui symbolisent son oeuvre. À la mort de Victor Vasarely, le 15 mars 1997, son fils, le peintre Yvaral, compléta le tombeau par une stèle où figurent quelques mots de son père concernant la vision de l'artiste

 

Sources : Mairie d’Annet sur Marne

 

   

  

 

CUECO

 

Né de père espagnol et de mère française à Uzerche en 1929, Henri Cueco participe en 1952 au Salon de la jeune peinture. Au sein de ce groupe, il développe une peinture dont la figuration participe à un engagement politique.

À partir de 1962, Cueco peint des séries (« Rivières », « Salles de bains », « Jeux d'adultes », « Hommes rouges ») recourant aux moyens techniques des mass media : figures découpées, aplats de couleur, pointillés et rayures.

Personnalité marquante de la Nouvelle Figuration ou Figuration critique, Cueco participa activement au salon de la Jeune Peinture, à la Coopérative des Malassis, dont il fut membre fondateur en 1969. Il est aussi  le fondateur de l’association Pays-Paysages (1979).

 

 

Nino CALOS

 

Itinéraire lumino cinétique

 

Mobiles lumineux

 

 

« Le tableau lumineux et cinétique vient au premier plan des préoccupations de l'artiste et poète italien Nino Calos en 1956. Collaborateur de Malina, il a adopté sa technique, mais ce qu'il appelle ses mobiles lumineux dénotent un style très personnel : un mouvement tranquille, poétique, à l'unisson du chant des couleurs »

Le mouvement physique est obtenu avec le concours de l’électricité.

Partant des pionniers de l'art cinétique (Duchamp, Calder), la sélection exposée illustre la variété des recherches autour de ces constructions en mouvement utilisant la lumière artificielle ;

 

Extrait de l'Art cinétique de Frank Popper

 

 

nino calos  

déclaration de Nino Calos

 

   

Source : archives de M.Daugé 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires