Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 05:39

 

 

Les JARDIES (1837-1840)

 

Ville d’avray

 

  

10775939[1] 

10775933[1] 

  

La maison des Jardies

 

 

 

 

Cette demeure fut occupée peu de temps par Balzac de 1837 à 1840 ; Balzac avait fait le projet de vendre des parcelles à lotir dans les terrains qu’il avait acquis, non loin de la voie ferrée qui venait d’être créée entre Paris et Versailles, et ainsi de faire fortune, mais cela se termina par un fiasco. L’histoire de la plantation d’ananas aurait été racontée par Théophile Gautier et ne serait qu’une légende.

 

 

 

 

jardies 0001 NEW 

 

 

Cette aquarelle de Paul Chardin représente Balzac et ses amis costumés en paysans un jour dee fête à Ville d’Avray. On reconnaît Gozlan, rencontré chez Mme Vve Béchet, Laurent-Jan, Gavarni et peut-être Théophile Gautier.

 

En novembre 1840, il doit liquider à perte Les Jardies  que vient de quitter  la Comtesse Guidoboni-Visconti, excédée par toutes ces histoires d’argent.

«  J’étais sans argent, mais sans argent exactement, il pleuvait à torrents et j’allais à pied de Passy à mes affaires, trottant le jour et écrivant la nuit. Je ne suis pas devenu fou, je suis tombé malade. »

«  lettre de Balzac à l’avoué  chargé de le défendre contre les créanciers. »

 

 

 

 

vente jardies NEW

 

 

  

Ensuite, la maison fut occupée par Gambetta qui y  mourut en 1882 

 jardiesbigdss[1]

 

 

 Photo0019 018

 

 

 Photo0026 025

 

 

 

 

Photo0027 026

 

 

 

Photo0029 028

 

 

 

 

 

Photo0031 030

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 01:10

 

 

La Société d’Histoire Locale

Villeparisis et son passé

 

Lundi 29 avril 2013 à 14h15

Visite guidée du  Panthéon - Paris Vème

 

 

 

 

Le Panthéon est un monument de style néoclassique situé place du Panthéon sur la montagne Sainte-Geneviève, dans le 5e arrondissement de Paris, au cœur du quartier latin. Il est entouré notamment de la mairie du 5e arrondissement, du lycée Henri-IV, de l'église Saint-Étienne-du-Mont, de la bibliothèque Sainte-Geneviève et de la faculté de droit. La rue Soufflot lui dessine une perspective jusqu'au jardin du Luxembourg.

Prévu à l'origine au XVIIIe siècle pour être une église qui abriterait la châsse de sainte Geneviève, ce monument a maintenant vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l'histoire de France.

 


Visite guidée de 1h30/2h assurée par une conférencière des monuments nationaux

 

Accès : RER B : station Luxembourg

 

Si vous préférez voyager en groupe : RV sur le quai de la gare à Villeparisis à 13H15

Accompagnateur : François Gagnepain : 06 83 28 75 59

 

INSCRIPTION AVANT LE  22 avril  2013

30 PERSONNES

TARIF : 14 euros pour les adhérents, 15 euros pour les non-adhérents

( entrée, visite guidée et assurance pendant la visite,  pas dans les transports)

RENDEZ-VOUS à 14h15 PRECISES devant l’entrée

 

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 

 

 

Inscription pour la visite du Panthéon avant  le 22 avril  2013

Coupon à envoyer au Musée, Parc Balzac, 60 rue Jean Jaurès, 77270 Villeparisis

Avec un chèque à l’ordre de « Villeparisis et son passé »

NOM…………………………………………………..PRENOM(S)……………………….

ADRESSE ……………………………………………………………………………………..

TEL .………………………………………..PORTABLE ……………………………………

Nombre d’adhérents…………x  14     euros =………………………….

Nombre de non-adhérents…………x  15  euros=……………………

 

 

 

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 03:53

PARIS

 

Rue des Batailles (1835-1838)

 

  

 

640px-Place d iena[1]

 

 

Le 13 rue des Batailles, aujourd’hui avenue d’Iéna, où il s’installa sous le nom de Veuve Durand et où il se fit aménager  le somptueux intérieur  transposé dans La fille aux yeux d’or. On y entrait en donnant un mot de passe.

Là, dès 1835, il pouvait recevoir sa nouvelle conquête : une blonde Anglaise, Sarah Lowell, comtesse Guidoboni-Visconti. S’explique peut-être ainsi la naissance de Lionel-Richard le 29 mai 1836 ; Sarah compta pendant cinq ans. Balzac s’est inspiré d’elle pour créer le personnage de Lady Dudley dans Le Lys dans la vallée.

 

 

Elle était pleine d’admiration pour Balzac qui lui offrit le manuscrit de La Vieille Fille et qu’elle sauva de situations financières désastreuses.

 

 

fils balzac NEW

 

 

Lionel-Richard (fils présumé de Balzac et de la comtesse Guidoboni-Visconti)

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 05:21

 

 

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE

 

 

Société d’histoire « Villeparisis et son passé »

 

Association loi 1901 déclarée le 7 avril 1986 n°5886, siret n° 488 260 043 00010 APE 913E

 

 

Le 23 mars 2013 à 14h A  la Maison Pour Tous à Villeparisis

 

  ag 2013 004 

  

Bilan des activités de l’année 2012

 

Association :

103  adhérents

Assemblée Générale  le 17 mars 2012 : 74 présents ou représentés

Présence de l’association aux  Assemblées générales des sociétés d’histoire voisines et amies

L’association a été  présente aux CA d’AFLO dont nous sommes membres fondateurs ainsi qu’aux différentes manifestations organisées par AFLO à Trilbardou., et par les sociétés d’histoire de Thieux et Dammartin.

Présence à la réunion de sociétés d’histoire au château de Sceaux.

Stand au forum des associations le 9 septembre au gymnase Aubertin.

Stand au Salon toutes collections au Centre culturel de Villeparisis le 28  octobre

Le conseil d’administration s’est réuni 5 fois : janvier, mars, juin, septembre et décembre.

 

Don de documents pour les archives de l’association :

Monsieur Jean-Philippe Damie nous a remis des archives sur Villeparisis appartenant à son grand-père Monsieur Lime ainsi que des ouvrages

 

 

  ag 2013 005

 

Blog de l’association : villeparisis-histoire.over-blog.com

Suivi et actualisation chaque semaine du blog de l’Association depuis la création : 28/04/2008

Statistiques d’Overblog :

354  articles publiés (un article par semaine) dont 138 sur l’histoire de Villeparisis, 32 sur Balzac, 95 sur les activités de l’association.

29387 visiteurs (moyenne de 45 visiteurs par jour), 70987 pages vues depuis la création.

En 2012 : 8219 visiteurs

Journée record : le 8/9/2010  (278 pages vues) et le mois record : 11- 2011(2349 pages vues).

Provenance des visiteurs : 50% par les moteurs de recherche, 25 %provenance externe, 25%

Provenance directe

 

Le musée a été ouvert chaque samedi matin de 10h à 12h, même en juillet et en août,  et de plus  pour la parade de printemps, la fête du parc et les journées du patrimoine et il a accueilli 154 visiteurs (dont  44 le 23 juin, jour de la fête du parc)

La section « généalogie » de l’association s’est réunie le 1er et le 3ème mercredi de chaque mois et travaille sur Bergeret.

 

Madame Marilyne Daugé a prêté ses archives personnelles concernant le Centre culturel de 1970 à 1980 (époque où G.Blanquaert était directeur) pour mettre une rétrospective de cette époque sur le blog de l’association.

 

 

Sorties :

 

26 janvier : Galette des rois : 72 inscrits, 62 présents

15 février : visite du musée des Arts et Métiers (12p) annulée   

12 mai : visite guidée du musée de la Grande Guerre à Meaux : 34p              

2 juin : visite de l’usine élévatoire de Trilbardou 10p

 7  octobre : sortie en car : une journée à Chantilly 17p (annulée)

10 novembre : visite guidée du Conseil constitutionnel 20p

 9 décembre : déjeuner au restaurant 48p

 

 compte-rendu-A-G 3716

 

Programme d’activités de l’association en 2013

 

16 janvier  à 20h30 : galette des rois à la salle Wissols, chemin des Petits Marais (derrière le collège Gérard Philipe) ;

 Tarif : 1 euro pour les adhérents, 2 euros pour les non-adhérents

 

19 février à 14h15 : visite  guidée des musées du Général Leclerc-Jean Moulin à Paris. Ces 2 musées expliquent et retracent l’histoire de la Résistance et de la Libération de Paris vue à travers le destin de 2 hommes.

23 Allée de la 2èmeDB, Jardin Atlantique, Paris 15ème

Tarif : 8 euros pour les adhérents, 9 euros pour les non-adhérents (visite guidée et assurance  pendant la visite)

Possibilité de partir ensemble de la gare de Villeparisis à 13h

 

23 mars : Assemblée générale à 14h à La Maison Pour Tous à Villeparisis (grande salle)

 

29 avril : visite guidée du Panthéon : RV : 14h15 devant le Panthéon

Tarif : 14 euros pour les adhérents et 15 euros pour les non-adhérents (entrée, visite et assurance pendant la visite)

Possibilité de partir ensemble de la gare de Villeparisis à 13h15

 

4 juin : visite guidée de l’Hôtel de Ville de Paris à 14h

Possibilité de partir ensemble de la gare de Villeparisis à 13h.

 

22 juin : Fête du Parc : le musée sera ouvert matin et après-midi

 

Juillet-Août : musée ouvert le samedi matin

 

8 septembre : l’association sera présente au Forum des associations au gymnase Aubertin à Villeparisis

 

14 & 15 septembre : journées du patrimoine : le musée  sera ouvert matin et après-midi.

 

5 octobre : sortie en car : journée dans l’Oise :

Visite guidée du musée de l’archerie à Crépy en Valois, déjeuner au restaurant, promenade en car commentée par le guide dans la vallée de l’Automne,  et visite de l’abbaye de Morienval

Prix : 65 euros environ, minimum 40 personnes

Inscription avant le 1er août 2013

 

19 novembre à 14h15 : visite guidée de la Cathédrale russe de Paris, rue Daru, Paris 8ème

Tarif : 12 euros pour les adhérents et 13 euros pour les non-adhérents (entrée, visite et assurance pendant la visite)

Possibilité de partir ensemble à 13h de la gare de Villeparisis

Décembre : repas au restaurant

 

Les guides sont des conférenciers des monuments nationaux.

 

 

 compte-rendu-A-G 3721

 

 

 

compte-rendu-A-G 3720

 

  ag 2013 009

 

compte-rendu-A-G 3719

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:00

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE

 

 

Société d’histoire « Villeparisis et son passé »

 

Association loi 1901 déclarée le 7 avril 1986 n°5886, siret n° 488 260 043 00010 APE 913E

 

 

Le 23 mars 2013 à 14h A  la Maison Pour Tous à Villeparisis

 

 

 compte-rendu-A-G 3703

 

 

 

 compte-rendu-A-G 3704

 

  ag 2013 001

 

Après la signature de la feuille de présence et le paiement des cotisations, le président, François Gagnepain, ouvre la séance à 14h15 (56 personnes présentes ou représentées sur 103 adhérents à jour de leur cotisation au 31 /12/2012.)

Le président remercie  Monsieur Jean-Pierre Duc, maire-adjoint, les présidents d’associations voisines et amies : M.Jean-Claude Fauvieau représentant l’APM , Mme Christiane Haeberlé représentant l’AROHEM , M. Revel ,la SEHT, M Tissot, président des Citadines, M Clément,  président de la Société d’Histoire de Claye et des environs.

Madame Pélabère, conseillère générale est excusée.

Le président évoque les adhérents qui nous ont quitté cette année : Madame Ecoutin, Madame Guyonnaud, Monsieur Burckel, et Monsieur Perrotin. Il présente les condoléances de l’association à leurs familles et demande une minute de silence.

 

Le président remercie ensuite tous ceux qui ont œuvré pour l’association : les membres du Conseil d’administration : Louis Martin  pour l’aménagement du musée et les recherches généalogiques, Danielle Thénault, pour la tenue du blog de l’association et du secrétariat, en plus des activités de vice-présidente, Hervé Fourcaudot , le trésorier ainsi que ceux qui tiennent les permanences au musée le samedi matin.

Pour terminer, il cède la parole à la vice-présidente, Danielle Thénault, pour le rapport d’activités

 

1/ bilan des activités. Le bilan est approuvé à l’unanimité.

 

2/ Le rapport financier est présenté par le trésorier Hervé Fourcaudot. Le bilan est approuvé  à l’unanimité.

 

3/ Année 2013

Le budget prévisionnel, présenté par Hervé Fourcaudot  est adopté à l’unanimité.

Présentation du programme des activités et sorties pour 2013 par Danielle Thénault

 

Hervé Revel présente le dernier  ouvrage de la  SEHT

 

Personne ne demandant la parole, le président remercie une nouvelle fois les personnes présentes et les invite à prendre le verre de l’amitié.

 

 compte-rendu-A-G 3705

 compte-rendu-A-G 3707

 

 

 

 

ag 2013 005

 

 

 ag 2013 007

 

 

 

 

Repost 0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 04:48

 

COMMEMORATION

DE SEINE ET MARNAIS

  

 

André LE NÔTRE

 

 

lenotre-197x227[1]

 

 

Cette année marque le 400ème anniversaire de la naisssance de Le Nötre (1613-1700). Il fut l’auteur des plus beaux jardins du XVIIème siècle et fit de Versailles son chef-d’œuvre.

Il est lié à la Seine et Marne, par ses travaux pour Fouquet à Vaux le Vicomte qui lui attirent gloire et fortune.

En effet, il y a 360 ans, en 1653-1654, Nicolas Fouquet confiait à André Le Nôtre la rénovation du jardin de son domaine de Vaux

 

 

 

 120px-Vaux le vicomte 1[1]

th[3] 

 

 

vaux-le-vicomte-chateau-3[1]

 

 

 

 th[5]

 

 

 

 

th[6] 

 

 

 

 

«««««

 

Jacques AMYIOT

1513-1593

 

 

 

280px-Jacques Amyot par Léonard Gaultier[1] 

 

 

 

 

Jacques Amyot est né dans une maison de la «  Grande Rue » de Melun, aujourd’hui le 46 rue Saint-Aspais où a été apposé une plaque commémorative. Ses parents y tenaient un commerce de peaux et d’aiguillettes. Une statue a été érigée en son honneur  en 1860 et se trouve toujours  à son emplacement initial dans la cour de l’Hôtel de Ville à Melun.

 

 

 

450px-Amyotmaison[1]

 

 

 

 

 

 

 

Humaniste et traducteur de nombreux textes anciens comme ceux de Plutarque, proche de François Ier, Jacques Amyot est le précepteur de Charles IX  et de Henri III .Il est nommé professeur de latin et de grec à l’université de Bourges, ensuite  le pape Pie V le nomme évêque d’Auxerre et Grand Aumônier  de France et de l’ordre du Saint-Esprit.

Son influence sur la langue française est considérable. Ses traductions de textes anciens, dont Plutarque, sont un modèle de pur langage français et ont contribué à fixer la langue. Il exerça ainsi une grande influence sur plusieurs générations d’écrivains français.

 

Montaigne lui rend un chaleureux hommage dans ses Essais : « Je donne, avec raison, la palme à Jacques Amyot sur tous nos écrivains français » et « Nous autres ignorants étions perdus, si ce livre ne nous eût relevé du bourbier ».

 

 800px-Statueamyot[1]

 

 

 

 

 

  

Source : Archives de Seine et Marne

 

 

 

 

 

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 03:34

 

 

Paris : Rue Visconti : L’imprimerie (1826-1828)

 

Visconti rue 17-19 Imprimerie de Balzac 41 mini[1]

 

 

 

 

ChambreBalzac t[1] visconti

 

 

 

 

            Elle a été achetée grâce à l’argent de ses parents et de Mme de Berny ; après la faillite, elle a été reprise par Alexandre Deberny qui la fit prospérer et elle deviendra au XXème  siècle la célèbre  Fonderie Deberny et Peignot qui disparaîtra en 1972

 

 

 

 

PARIS : Rue Cassini (1828-1835)

 

  

 cassini

 

 

 

Balzac s'installe dans une petite maison en 1828, 1 rue Cassini. Endetté après l'échec de son entreprise comme éditeur, imprimeur et fondeur de caractères, il loue son appartement sous le nom de son beau-frère, Surville.
De 1831 à 1837, il reste au 1 rue Cassini mais occupe un autre appartement, plus grand.
Le dessin d'Auguste Régnier a été commandé par Balzac en 1833. Lithographié par Jean Jacques Champin, il a été reproduit dès 1834 dans la série des Habitations des personnages les plus célèbres de France depuis 1790 jusqu'à nos jours.  La maison de la rue Cassini a été détruite en 1897.

 

 



 

 

 

Chez laure de berny

 

Laure-de-Berny-2.jpg 

 

La Bouleaunière à Grez sur Loing

 

 

 bouleauniere.jpg

 

La Bouleaunière est la propriété de campagne de Laure de Berny, maîtresse et confidente de Balzac pendant près de quinze années. L'écrivain séjournera à la Bouleaunière en sa compagnie à plusieurs reprises, entre 1829 et 1835. Laure de Berny y meurt en 1836. Le dessin de A. H. Hamouis a été exécuté pour Alexandre de Berny, fils de Laure. Il nous permet d'imaginer le pavillon tel que Balzac l'a connu.

 

 

 

 

La Grenadière à Saint-Cyr-sur-Loire

 

  

  

grenadiere  

 

 

  

Balzac séjourne à la Grenadière avec Laure de Berny de juin à septembre 1830.

 

 

"La Grenadière est une petite habitation située sur la rive droite de la Loire, en aval et à un mille environ du pont de Tours. En cet endroit, la rivière, large comme un lac, est parsemée d'îles vertes et bordée par une roche sur laquelle sont assises plusieurs maisons de campagne, toutes bâties en pierre blanche, entourées de clos de vigne et de jardins où les plus beaux fruits du monde mûrissent à l'exposition du midi. [...] La Grenadière, sise à mi-côte du rocher, à une centaine de pas de l'église, est un de ces vieux logis âgés de deux ou trois cents ans qui se rencontrent en Touraine dans chaque jolie situation." (La Grenadière, Pléiade, t. II, p. 421)

 

 

 

 

 

  

Repost 0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 03:47

PARIS : les premières années

 

 

La rue Lesdiguières 1819-1820

 

 

 

rue lesdiguieres

 

 

"Je demeurais alors dans une petite rue que vous ne connaissez sans doute pas, la rue de Lesdiguières :
elle commence à la rue Saint-Antoine, en face d'une fontaine près de la place de la Bastille et débouche
dans la rue de la Cerisaie
" (Facino Cane, Pléiade, t. VI, p. 1019).

 

 

Le domicile de la rue Lesdiguières est le premier logement parisien où s'installe Balzac, en 1819.  Il a décidé de se lancer dans une carrière d'écrivain et ses parents acceptent qu'il quitte le domicile familial pour écrire et tenter sa chance.

Ce logement, détruit lors du percement du boulevard Henri IV, était situé à proximité de la bibliothèque de
l'Arsenal que Balzac a fréquentée.  


««««

 

 

 

VILLEPARISIS : 1820 -1826

 

 Plan-de-Villepa-corrig--copie-2.png

maison ballzac villep

 

 

La maison des parents de Balzac

 

La famille de Balzac habite à Villeparisis entre 1819 et 1827.

Laure de Berny, épouse et mère de neuf enfants, y rencontre Balzac en 1822. Elle a 22 ans de plus que l'écrivain et se laisse séduire. Quelques années plus tard, Balzac lui dédie son roman Louis Lambert en ces termes : Et nunc et semper dilectae dicatum (Dédié à la femme chérie maintenant et toujours).

 

 

La maison de Laure de Berny  à Villeparisis

 

 villeparisis

 

 

 

 

 

 

DSC01315

 

 

 

Le banc de Madame de Berny à Villeparisis, maintenant à Saché

Repost 0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 04:21

soirée contes NEW

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 04:11

Les demeures de balzac

 

 

 

TOURS  tours

 

 

Balzac est né à Tours le 20 mai 1799. Ses parents y ont vécu jusqu'en 1814, date de leur installation à Paris.

Adulte, Balzac se rend à Tours à plusieurs reprises.

La ville sert également de cadre à certains romans de La Comédie humaine, au Curé de Tours notamment.          

 

Tours-39-rue-Nationale-01[1] 

   

 

Les parents de Balzac ont habité successivement deux domiciles à Tours, rue Nationale
(ancienne rue Royale) : au n° 39 puis au n° 53, alors que l'aisance de la famille s'est accrue. 
La maison reproduite ci-dessus est le premier domicile des Balzac, celui où est né l'écrivain.
Cette maison n'existe plus aujourd'hui, seule une plaque signale son emplacement
 

 

 

 

pension-Le-Guay-1950[1]

 

Pension Le Guay à Tours, rue de la Scellerie où il resta de 1804 à 1807 

 

 

 

VENDOME

 

 

 

 

  College de Vendome[1]

 

 

 

Balzac est scolarisé au collège de Vendôme à l'âge de huit ans et y reste près de six années,
ne voyant sa famille qu'à de rares occasions. Élève de niveau moyen, il est cependant un lecteur avide.
Le collège de Vendôme a été décrit quelques années plus tard par Balzac dans le roman
intitulé Louis Lambert.

 

 

 

   

Repost 0