Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 01:35

 

 

 

SALON TOUTES COLLECTIONS

28 OCTOBRE 2012

 

Centre culturel Jacques Prévert

Villeparisis

 

 

 

stand 002

 

 

 

 

Comme tous les ans à la même date, le Centre culturel de Villeparisis a accueilli le Salon des collections organisé par le Club philatélique de Mitry-Villeparisis.

La Société d’histoire «  Villeparisis et son passé » tenait un stand pour présenter ses ouvrages et faire connaître ses activités ainsi que le musée  d’histoire locale qu’elle gère.

La Société d’histoire remercie tous les visiteurs.

 

 

salon-collections 6473

 

 

 

 

salon-collections 6474

 

 

 salon-collections 6476

 

 

 

 

Photos: D.BERNAL

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:14

La famille de Berny

 

Généalogie de Gabriel de Berny

 

 

généalogie berny NEW 

 

Recherches généalogiques : François Gagnepain

 

La famille de Berny

Les de Bernez étaient originaires du Piémont, une branche émigra en Picardie, où le patronyme se transforma en de Berny. Gabriel de Berny, conseiller à la Cour Royale  épousa à Livry  Louise-Antoinette-Laure Hinner, âgée de  seize ans  le 8 avril 1783.

 

 

En 1815, les époux de Berny acquirent à Villeparisis une maison qui se trouvait à l’extrèmité du village au nord de la route de Paris (aujourd’hui, rue de Ruzé). Ils y passaient les étés avant de regagner Paris. Outre le père et la mère, la famille se composait de quatre filles : Emilie Gabrielle qui se maria en 1819, Augustine Jeanne, Louise Emmanuelle ( connue sous le prénom d’Elisa), Laure Alexandrine et de trois garçons : Lucien Charles Alexandre, Armand Marie, Antoine Ange. Un garçon était mort en 1814 et une fille en 1816.

En 1832, la famille de Berny ayant éprouvé des revers de fortune (dont Balzac eut une part) vendirent la propriété pour s’installer à Saint-Firmin dans l’Oise.

Le conseiller de Berny avait sauvé la Palais de Justice en 1830 ; devenu aveugle, il prit sa retraite en 1840 et décéda en 1851 à l’âge de 82 ans.          

Madame de Berny mourut le 27 juillet 1836 dans les bras de son fils Alexandre dans sa propriété de La Bouleaunière à Grez sur Loing où elle fut enterrée.  Balzac, à ce moment était en voyage.

Voici la lettre adressée à Balzac par Alexandre : « Voici une lettre de deuil, cher Honoré ; après dix jours de souffrances(…).notre mère a succombé ce matin.(….)Avant sa maladie, elle classa ses lettres(….)un paquet contient toute votre correspondance(…..) j’ai l’ordre formel de l’incendier, dans une heure, j’y mettrai le feu. » ( collection Lowenjoul)

 

Il ne reste pour perpétuer le souvenir de cette famille que l’imprimerie gérée par Alexandre, patron social, saint-simonien (ses ouvriers participaient aux bénéfices dès 1848), mort le 15 juin 1882.  



Les fonderies Deberny ont été liées  à la fonderie des frères Peignot jusqu’en 1972.

A Montmorency, il existe une rue Caroline-de-Berny.

Sources :Villeparisis de E.Soitel

 

 



Portrait d’Alexandre de Berny

 

  

 

alexandre-de-Berny.gif

 

 

 

 

Généalogie : Familles Peignot et Deberny

 

 

Généalogie de Berny

  Source: History of the fonderie Deberny et Peignot 1748-1972

 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Généalogie
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 04:13

 

11 novembre

Souvenirs d’un Villeparisien

 

Suite du texte de Jacques Lime extrait de Villeparisis au fil des temps

 

"Tous ces soldats, la plupart sans grade, étaient considérés comme des héros, dignes continuateurs du Grand Ferré, du chevalier d’Assas, du jeune Joseph Bara ou du général Marceau, dont on nous citait les vertus à l’école. Ceux qui en étaient revenus après avoir vécu pendant des mois dans des tranchées et avaient été contraints de tuer pour survivre, pour maintenir la République et pour que leurs enfants ne voient plus cela, le savaient bien.

 

Dans les kiosques à journaux de la gare du Nord à Paris, vers 1920-1930, on vendait quarante centimes pièce, de petits livrets de vingt-quatre pages, racontant d’une manière simple et sous forme de reportages vécus, les exploits réalisés par ceux de la « Der des Der ». L’ensemble des cent cinquante quatre fascicules brochés et illustrés constituait la collection « Patrie », éditée par la Maison Rouff.

 

images livre lime NEW

Lorsque  la plaque de la mairie existait encore, j’avais relevé les noms des Villeparisiens ayant sacrifié leur vie en 1914-18. Mais dans l’église Saint-Martin, une plaque de marbre blanc rappelait aussi, et rappelle encore le nom de ces victimes. Pourtant elle en mentionne deux (+) qui n’étaient pas sur la liste de la mairie. Par contre, dans cette dernière, il y en avait treize (°) ne figurant pas dans la première. En outre quelques prénoms diffèrent ( sans doute que dans un cas on a utilisé le prénom usuel et dans l’autre, le premier inscrit à l’état-civil). En me basant sur ces deux relevés, j’ai dressé la liste qui va suivre (lorsqu’il y a deux prénoms, le premier est celui de la plaque de la mairie).

 

 liste livre lime NEW

 

 

 

 

 

 

 

eglise droite

 

 

 

Tout le monde croyait alors à la paix pour toujours. L’avenir allait bientôt se  charger de démontrer le contraire. Au cours des combats de 1939-1940, il y eut encore, selon le recensement de l’époque, sept Villeparisiens morts pour empêcher l’invasion des  hordes nazies. Ce sont :

 

Albert DHYNE

Ereno GIUSCO

Edgard GUILLEUX

Edmond GUYS

Victor MULLER

Jean SIMON

Edmond SIMONOT

 

Mais au cours de l’avancée allemande sur Paris, il y eut aussi des victimes civiles, en particulier, Marcel CHAUVET, tué le 14 juin 1940 à Vert-Galant à l’âge de 22 ans. Il habitait Villeparisis. »

 

Texte de J.LIME  Villeparisis au fil des temps

 

 

 

 

 

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 04:42

II NOVEMBRE

 

SOUVENIRS de la GRANDE GUERRE

 

Un Villeparisien écrit…

 

Jacques Lime  est né à Villeparisis en 1920. Il épousa Jeannine Arpin, (originaire de Villeparisis également) en 1942. Ils eurent 4 filles (les 3 premières nées à Villeparisis), 11 petits-enfants , 17 arrière-petits-enfants.

Il débuta sa carrière dans la police au commissariat de Mitry-Mory (Officier de Police : Inspecteur divisionnaire honoraire de police à Grasse au moment de sa retraite).

 

S’il quitta la Seine-et-Marne en 1950 pour s’installer à Grasse (06), il garda un attachement fort à la ville, venant régulièrement en visite à Villeparisis où l’une de ses 4 filles résida jusqu’à sa mort en 2009.

Jacques Lime est décédé en février 2011 et enterré à Villeparisis.

 

Artiste durant ses temps libres, il créa une centaine de sculptures en bois d’olivier et rédigea une trentaine de livres (dont le dernier en 2011) (poèmes, récits autobiographiques, Histoire…) dont 6 consacrés à Villeparisis et à son histoire :

- Villeparisis Jadis et Naguère (1988)

- Villeparisis au fil du temps (1990)

- Villeparisis et l’abbaye saint Victor de Paris (1991)

- Un Villeparisien dans la tourmente (1991)

- Signification des patronymes villeparisiens (2002)

- Les vieilles maisons de Villeparisis ( 2003)

 

 

Ses ouvrages sont disponibles à la bibliothèque municipale et au musée de l’Histoire locale

Parc Balzac, 60 rue Jean Jaurès

77270 Villeparisis

 

 

 

 

 

Texte tiré de Villeparisis au fil des temps.

 

Ceux qui sont morts pour la patrie

 

 

 

« Entre les guerres 1914-1918 et 1939-1945, les associations d’anciens combattants commémoraient l’armistice du 11 novembre 1918 en se réunissant avec les familles devant la plaque où étaient inscrits les noms des morts de la Grande Guerre ( au début même, les enfants des écoles y participaient). Elle était en marbre noir, scellée sur le mur à droite de la porte d’entrée de la mairie. On pouvait y lire en haut : « Aux enfants de Villeparisis morts pour la France » et en bas : «  Victimes de la guerre 1914-1918 ». Au centre, les noms étaient gravés. Cette stèle a été supprimée vers 1950, lorsque fut élevé un monument aux morts sur la place Mattéoti ( actuellement Henri Barbusse).

 

 

mairie 2 NEW 

 

plaque maitir morts 14-18 NEW

 

 

  plaque de la mairie

 

cp monument- matteoti 

 

  

  monument

 

 

  monument place Matteoti

 

 

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 05:54

19ème salon toutes collections

 

Dimanche 28 octobre 2012

 

De 9h à 18h

 

Centre Culturel Jacques Prévert

Place Pietrasanta

Villeparisis

 

Organisé par le Club Philatélique de Villeparisis-Mitry-Mory

 

 

Timbres, cartes postales, monnaies, fèves, parfums, disques, pins, jouets, soldats de plomb, télécartes,  objets artisanaux, etc…

 

La Société d’Histoire locale « Villeparisis et son passé » sera présente lors de cette manifestation et sera heureuse de vous accueillir à son stand. Vous pourrez acquérir les ouvrages de l’association : livres, marque-pages , jeu des 7 familles sur Balzac… qui sont habituellement en vente au musée , Parc Balzac, rue Jean Jaurès à Villeparisis.

 Livre-1.jpg

 

 

 livre-rose-Villeparisis-et-son-Pass-.jpg

 

  

 

Livre-2.jpg

 

 

marque pages.jpg

  

 

boite du jeu de 7 familles sur Balzac

 

Entrée gratuite

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 06:49

La Société d’Histoire Locale

Villeparisis et son passé

 

Samedi 10 novembre 2012 à 10h15

Visite guidée du Conseil constitutionnel

2 Rue Montpensier Paris 1er

 

Visite guidée de 1h30 assurée par une conférencière des monuments nationaux

 

Le Conseil constitutionnel siège depuis sa création en 1958 dans l’aile Montpensier du Palais Royal.

Le Conseil constitutionnel est une innovation dans notre histoire, il veille au respect de la Constitution, vérifie la conformité des lois à celle-ci, contrôle la régularité des élections et proclame le résultat de l’élection présidentielle.

.

Moyen d’accès : RER B ( changer à Chatelet-les Halles) métro : ligne 1 ( Palais-Royal)

Si vous préférez voyager en groupe : RV sur le quai de la gare à Villeparisis à 9h15

 

INSCRIPTION AVANT LE  1er novembre  2012

 

30 PERSONNES

TARIF : 8 euros pour les adhérents (visite guidée, assurance)

9 euros pour les non-adhérents

RENDEZ-VOUS à 10h15 PRECISES devant l’entrée

 

CARTE D’IDENTITE OBLIGATOIRE

××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××

Inscription pour la visite du Conseil constitutionnel avant  le 1er novembre 2012

Coupon à envoyer au musée, Parc Balzac, 60 rue Jean Jaurès, 77270 Villeparisis

ou à déposer le samedi matin de 10h à 12h lors de l'ouverture du musée.

Avec un chèque à l’ordre de « Villeparisis et son passé »

NOM…………………………………………………..PRENOM(S)……………………….

ADRESSE ……………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………….

TEL .………………………………………..PORTABLE ……………………………………

Nombre d’adhérents…………x       euros =………………………….

Nombre de non-adhérents…………x   euros

Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 06:38

VILLEPARISIS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

 

 

Exposition au Centre culturel

 

 

  

 

activités sept2012 089 

 

 

activités sept2012 079 

 

 

activités sept2012 090

 

François Gagnepain, président de la Société d’histoire locale « Villeparisis et son passé » a exposé une partie de sa collection personnelle de cartes et documents dans le cadre « Villeparisis d’hier et d’aujourd’hui ».

Environ 300 cartes postales ont raconté l’évolution de différents quartiers de la ville : la gare, le marché, la mairie, Bois Fleuri…..150 oblitérations ( tampons d’affranchissement des courriers) au départ de Villeparisis, datant de 1813 à 2012 étaient également présentées.

A l’occasion du vernissage, en présence de Gérard Truchon, président de la MPT, le maire, José Hennequin a salué le travail de François Gagnepain qu’il a qualifié de «  mémoire de cette ville ». « Sa passion permet à chacun de se souvenir du passé et d’envisager l’avenir ».

Heureux de présenter une infime partie de sa collection et prêt à réaliser d’autres expositions à l’avenir, François Gagnepain a précisé que sa collection « représente l’aboutissement de 25 années de recherches ».

 

expo cp NEW

 

 

activités sept2012 080

 

 

activités sept2012 087

 activités sept2012 081

 

 

 

 

 

activités sept2012 083

 

 " La Marne"

 

 

Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 04:51

 

 

Forum des associations au gymnase Aubertin

 

09 septembre 2012

 

 

 

 La Société d’Histoire locale « Villeparisis et son passé » a accueilli sur son stand au gymnase Aubertin  de nombreux visiteurs qui, pour certains, venaient évoquer le passé de leur ville, tandis que d’autres, au contraire, désiraient des renseignements sur l’histoire de Villeparisis, les activités de l’association : le musée, la section généalogie ou les sorties ou bien encore consultaient tous les documents exposés et les ouvrages édités par l’association sur Villeparisis, ouvrages qui sont en vente au musée.

 

 

 

  

activités sept2012 015

 

 

activités sept2012 029

 

 

 

activités sept2012 032

 

 

 activités sept2012 034

 

 

 activités sept2012 057

 

 

 

 

 

JOURNEES DU PATRIMOINE

 

 15 & 16 septembre 2012

 

 

Le musée de l’histoire locale de Villeparisis (géré par l’association « Villeparisis et son passé »)  a ouvert ses portes pendant ces deux journées  pour faire connaître le passé de la ville

 

Musée de l’histoire locale

Parc Honoré de Balzac

 

60 rue Jean Jaurès

77270 Villeparisis

 

photos francois 004

 

 

 

La Société d’Histoire remercie tous les visiteurs à ces deux manifestations

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 06:23

 

Espace Arts  Plastiques

Centre Culturel

1968-1985

 

 

 

Alice Blanquaert : Responsable de la Galerie Municipale de Villeparisis de 1968 à 1978 :

 

Jacques Guillot : chargé de la création du service pédagogique en 1973, puis responsable de l’Espace Arts Plastiques de 1978 à 1983.

 

Dominique Abensour : collaboratrice au service pédagogique, puis responsable de l’Espace Arts Plastiques de 1983 à 1985.

 

Gérard Blanquaert : Directeur du Centre culturel de 1968 à 1981

Claude Risac : Directeur de 1981 à 1985.

 

centre culturel barbusse 3 NEW

 

 

   

 programme CC 

 

A l’occasion de la fermeture de l’Espace Arts Plastiques en 1985, un cahier a été conçu et réalisé par Dominique Abensour  dont voici quelques extraits :

 

Villeparisis

 

« Villeparisis était devenu un nom qui se suffisait à lui-même, comme Beaubourg….Donc, Villeparisis existait…J’y ai découvert les « petits mondes d’Olivier Ajid, la géniale Irmgard Sigg et ses architecture de l’absurde. Je n’oublie pas Roland Roure et ses sculptures de fil de fer… »

Jacques Perry, romancier et adhérent du Centre Culturel.

 

Ecoute voir

 

« Rien ne prédestinait Villeparisis à devenir un tremplin pour l’art contemporain. Ni  sa situation géographique, ni son environnement socio-culturel immédiat. Sa seule gloire ne fut-elle pas d’avoir abrité les amours célèbres de Balzac et de la Comtesse de Berny, et plus récemment celles d’Edith Piaf et de Marcel Cerdan ? …Tout démarre en 1968, lorsque la municipalité implante à Villeparisis une compagnie de théâtre amateur et son directeur Gérard Blanquaert. Première originalité : la création simultanée d’une galerie, animée par Alice Blanquaert, comme un chemin de traverse, un espace de liberté, une excroissance à la structure municipale naissante. Dans l’effervescence de l’après 68 et dans le courant des artistes «  engagés », le lieu accueille Vasarely, Cueco, les débuts de la figuration narrative et les latino-américains en exil. C’est à cette époque qu’est créée, sous la houlette de Dany Bloch, une foire de l’estampe et du multiple qui sera reprise chaque année et évoluera en une large manifestation collective « Travaux sur papier ». »

Françoise Séloron, journaliste

 

 

 

  Public

 

« Tous les jeunes de Villeparisis auront vu , entre six et quatorze ans, 4 à 5 expositions d’art contemporain par an »… « A chacune des expositions, ils sont près de 2000 à venir au Centre Culturel. Les enseignants accompagnent chacune des classes pour une visite d’une heure ou une heure trente. »… « L’outil essentiel de ces animations est la parole, parole qui s’exerce sur la peinture et qui exprime à la fois le sensé et le sensible. Les objets d’art posent questions ?: les enfants cherchent des réponses. »

Dominique Abensour, Responsable de l’Espace Arts Plastiques.

 

 

  galerie NEW

 

 

Notes 78 à 82

 

«  Pour le responsable culturel, la stratégie est double : aide à la création et organisation de sa diffusion. Effectivement, l’institution ne peut se contenter de recevoir pour sa propre édification les œuvres d’un artiste sans reconnaître qu’elle demeure redevable envers lui… »

Jacques Guillot, chargé de la création du service pédagogique en 1973, puis responsable de l’Espace Arts Plastiques de 1978 à 1983.

 

 

Papier, passion, plaisirs

 

Il y aura eu 13 expositions organisées et présentées par Dany Bloch à Villeparisis . Treize fois, il aura été permis aux habitants de Villeparisis de découvrir (souvent les premiers, bien avant les habitants de la capitale), des œuvres d’artistes encore inconnus, placées à côté d’œuvres déjà appréciées ailleurs. » …. «  Car les rapports de Dany Bloch avec l’art auront été ici à la fois du côté de la liberté et de la passion. »

Gilbert Lascault, écrivain et critique d’art.

 

Source :  C’était Villeparisis ( document prêté par M.Daugé)

 

 

 

cp livre

 

   

Repost 0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 06:59

24 novembre 1984-27 janvier 1985

 

JOEL KERMARREC

 

220px-Kermarrec[1]

 

Joel Kermarrec est un peintre français né en 1939 à Ostende en Flandre belge ; il vit et travaille à Paris

 

 

kermarrec 85 2 NEW

images[1] 

 

 

 

images[3] 

 

 

Il s’est installé à Paris en 1960. Il participa en 1968 à l'exposition Impact au Musée d'art moderne de Céret, puis en 1968,  à la mise en place du département Art de l'Université de Vincennes-Paris VIII et y enseigna de 1969 à 1975. En 1969, il participa à l'exposition "Distances" ARC au musée d'art moderne de la ville de Paris avec Jacques Poli et Hervé Télémaque. En 1972, il exposa à Douze ans d'art contemporain au Grand Palais à Paris. De 1975 à 1987, il enseigna à l'école des beaux-arts de Marseille/Lumigny. En 1977, il participa à Mythologies quotidiennes à l'ARC2 à Paris.  De 1987 à 2007, il enseigna à l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris.

  

 

 

images[6]

 

Extrait du catalogue de l’exposition :

« Il occupe une position originale à l’intérieur d’un courant, encore mal formulé et profondément actuel, que l’on pressent dans les préoccupations aussi bien de peintres que de sculpteurs et d’objecteurs, à la recherche d’une jonction - ou d’une synthèse - entre le surréalisme, le pop’art et l’op’art ( par exemple cette violente réaction que fut le Funk art de la côte Ouest des USA contre le Minimal art, toujours si mal connu en Europe). P.G."

 

 

 

 

Kermarrec97p[1]

 

Source : catalogue de l’exposition ( prêt de M.Daugé)

 

 

 

 

Repost 0