Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 06:03

Le Canal de l’Ourcq

 

Rappel historique : la construction ( voir article plus haut)

 

 

Le projet de percement d’un canal susceptible d’alimenter en eau potable la capitale vit le jour dès l’Ancien Régime : sous Henri IV et Louis XIV, on eut l’idée d’exploiter le cours de l’Ourcq, petite rivière d’Ile de France qui prend sa source en forêt de Ris (département de la Marne). Des travaux furent entrepris vers 1676 par Paul Riquet, l’ingénieur qui fit percer le canal du Midi.

 

C’est Napoléon qui prit la décision car les besoins en eau de Paris croissaient rapidement ; le décret fut signé le 29 Floréal an X (19 mai 1802). La première pierre est posée le 23 septembre. Le financement est pris sur le produit de l’octroi, complété par une taxe sur les vins. Le décret ordonne l'ouverture d'un canal de dérivation de la rivière de l'Ourcq, vers un bassin de la ville, situé près du village de la Villette, et l'ouverture d'un canal qui part de la Seine (au-dessus du bassin de l'Arsenal) et rejoint les bassins de La Villette.

 

 

Le projet initial est soumis en janvier 1804. Il comporte la grande originalité de concevoir un canal à la fois navigable, et donc avec une vitesse de flux lente, et d'eau potable, pour lequel il faut absolument éviter les eaux stagnantes (tels dans les biefs d'écluses). Sa troisième fonction consiste à alimenter les canaux Saint-Martin et Saint-Denis, conçus en même temps dans le but d'éviter aux bateaux la dangereuse traversée de Paris par la Seine au courant vif et pas encore régularisée par les barrages qui seront construits au cours de la seconde moitié du XIXe siècle

    

Ce canal établi sur une pente de 10m environ aurait une longueur de 108km entre Port aux Perches, près de Silly la Poterie (Aisne) et le bassin de La Villette. Les travaux de percement commencèrent en mars 1805 sous la direction de l’ingénieur Girard.

 

 

Napoléon vint inspecter les travaux sur le territoire de Sevran, et vu l’état des berges, il ne put aller jusqu’à Claye que par la route. Le cortège emprunta, donc, la route d’Allemagne (RN3 actuelle), ce qui lui fit traverser Villeparisis en grande pompe le 28 février 1803.

 

 

En 1866, un décret de Napoléon III autorise le pompage de la Marne pour parfaire le débit du canal de l’Ourcq en période d’étiage. On entreprend, alors, la construction de l’usine élévatoire de Trilbardou et celle de Villers-les-Rigault à Isles-les-Meldeuses    

 

Un des ingénieurs chargés de la construction, Monsieur Surville rencontra la famille Balzac qui habitait Villeparisis à cette époque et  épousa Laure de Balzac en 1820.

 

 

Cartes postales du canal au début du XXème siècle

     20051122-063.jpg

  

 flute_ourcq01.jpg

 Les flutes de l'Ourcq

 

 

20051122-072.jpg

20051208-055.jpg

 

 

Le canal au XXIéme siècle

 Quelques photos

 canal 21 ème siècle

 

 

canal 21ème siècle

 

 

canal 21 ème siècle 001

 

 

canal 21ème siècle 2

 

 

DSC01777neige 2009

 hiver 2009

 

DSC01778canal neige 2009

 hiver 2009

 

  canal-de-l-ourcq-1-copie-1.jpg

Photos:F.G

 

Les quatre saisons

 

 

Copie de DSC 0551

 

 

 

 

Copie de DSCN0487

 

 

 

 

Copie de DSCN9487

 

 

 

DSC01777neige 2009

 

 

Photos: Daniel Bernal

Repost 0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 07:59

L  LL  LL  LL L

 

Avis à tous les anciens écoliers de Villeparisis

 

La Société d’Histoire de Villeparisis

« Villeparisis et son Passé »

 

recherche pour son exposition de 2011

des photos d’école de groupe

 (jusqu’en 1985)

 

Vous pouvez les apporter au Musée le samedi matin:10h-12h

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaures

77270 Villeparisis

 

Elles seront scannées et vous seront rendues immédiatement

 

Ou les envoyer à la même adresse,

elles vous seront re-expédiées par retour de courrier

 

La Société d’Histoire de Villeparisis

« Villeparisis et son Passé » vous remercie.

 

L  LL  LL  LL L

Repost 0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 07:01

L’étang

 

Situé au sud-ouest du vieux bourg, aux confins des limites du Pin et de Courtry, l’étang est entouré de collines abritant des carrières.  Sa superficie est de 1ha 25a 94ca.

 

L’étang de Maulny apparaît déjà dans l’œuvre de Balzac. En effet, le baron de Monny dans La Femme de Trente ans tire probablement son nom de l’étang de Maulny ou Mauny.

 

 plan étang1847



 

Plan de bornage de 1847

 

 

 

20051123 102étang

 

cp étang1910 

carte postale de 1910 

A l’origine, il servait à l’alimentation en eau des Villeparisiens, qui pouvaient aussi y conduire leur bétail.

Devenu lieu de promenade, mais surtout de rencontre de pêcheurs, on y venait le dimanche même en toilette de sortie comme le montrent les deux personnages de droite : Parisiens en visite? 

 

cp étang 1929

 

carte postale de 1929 



Ces dernières années, l’étang est géré par une société de pêche qui le rempoissonne et l’entretient régulièrement

 

 

L’étang au XXIème siècle

 Copie de photo parc

 

  20051123 097étang

 

20051123 098étang

 

  photo-etang-repas-neige-007-copie-1.jpg

 

photo etang 2010 

photo etang 2010 3 

  photo etang 2010 4

 

  photo etang 2010 5

 

 photo etang 2010 6

 

 

photo etang 2010 7

Sources : Villeparisis en cartes postales, Les Citadines dans Villepage

Photos : François Gagnepain ( 2005)  Daniel Bernal (2010)

  

 

Repost 0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 07:42

La mairie

 

 

20051123-075.jpg

  

carte postale ( début du 20ème siècle)

 

 

La mairie de Villeparisis est l’ancienne auberge du Grand Monarque (voir plus haut) , achetée  en 1856 par Monsieur de Ruzé, maire, pour en faire  l’école de la commune. Plus tard, il racheta les bâtiments adjacents pour y installer la poste et la mairie.

A droite les logements des instituteurs, suivis du porche donnant accès à l’école. Dans la niche, une fontaine surmontée du buste de Monsieur de Ruzé, ensuite la mairie et enfin, la poste. Cette photo date d’avant la guerre, la plaque commémorative aux victimes n’est pas encore posée.

Dans le campanile, une cloche de plus de 200kg fut déposée dans les années 1990, suite à la restauration de la façade de la mairie. Elle se trouve actuellement au Musée ( parc Honoré de Balzac, 60 rue Jean Jaurès à Villeparisis.

 

 

En 2010

 

mairie 2010 2

 

mairie 2010

mairie retouchée 

 

vestige maison colombagevieux pays

 

 

Dans le "vieux pays", dans le quartier de la mairie: maison à colombages

 

 

Sources : Villeparisis en images

               C.P : F.G  Photo : H.T.

 

Repost 0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 07:04

 

Salon toutes collections

 

 

 

Dimanche 24 octobre 2010

 

Centre Culturel Jacques Prévert

Villeparisis

 

La Société d’Histoire locale « Villeparisis et son passé » était présente lors de cette manifestation et les visiteurs pouvaient acquérir les ouvrages de l’association : livres, marque-pages.. qui sont habituellement en vente au musée , Parc Balzac, rue Jean Jaurès à Villeparisis.

 

L’association remercie les nombreux visiteurs intéressés par son stand.

 

 

 

DSC01281

DSC01282

Repost 0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 07:18

La section « Généalogie »

de la Société d’Histoire Locale « Villeparisis et son passé »

 

se réunit au Musée

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès

77270 VILLEPARISIS

(petite porte de droite du Parc Honoré de Balzac) 

 

 

 le 1er et le 3ème mercredi de chaque mois

Vers 20h30 – 20h45

 

Pour l’aide à la recherche et à l’élaboration

de votre arbre généalogique ascendant et/ ou descendant

 

Pour tous renseignements : 01.64.27.01.36

 

Il est possible de consulter gratuitement le dépouillement des  actes d’état civil de Villeparisis
de 1668 à 1903 (naissances, mariages, décès) au Musée
 

 

 

Par ailleurs, si vous recherchez des ascendants en Seine-et-Marne, l’Association vous informe que les registres d’état civil sont disponibles gratuitement aux Archives Départementales, à Dammaries-les-Lys, et en ligne.

 

Pour y accéder :  http://archives.seine-et-marne.fr/

« Consultation des documents numériques »

Repost 0
Published by villepage - dans Généalogie
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 07:24

La ferme

Rue de Ruzé , rue Joseph Lhoste

 

 

 

20051123-083.jpg   

 

 

Carte postale du début du XXème siècle

 

 

ferme rue ruzé 20060118 001

photo des  années 1990

 

En 2010

 

ferme

 

 

 

moutons ferme 2010

  

  moutons2010

ferme et champs

 

 

Sources :  C.P. : F.G

               Photos : H.T

 

 

 

 

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 06:37

«  Le vieux château »

 

On ignore si les anciens seigneurs de Villeparisis résidaient sur place et en quoi consistait leur logis, si l’on excepte la présence d’un domaine du « Vieux –Château » signalé sur les plans du XVIIIème siècle.

Il est possible que ce domaine ait simplement  dû son appellation à la dépendance du château qui se dressait dans le «  vieux pays » et dont la construction remonte au XVIIème siècle.

Ce château, totalement disparu, avait été construit par Jacques Caillard, avocat au Parlement, entre 1650 et 1660. D’autres sources en font un bourgeois anobli exerçant la profession de médecin ; il était protestant et sa femme se nommait Marie Grossetête. (voir plus haut  la  généalogie des familles Caillard et Clutin.)

 

 

 

blason caillard

 

Armes de la famille Caillard qu’on peut encore voir dans l’église Sainr-Martin

 

On considère que la plaque de cheminée datée de 1660, scellée sur la margelle du puits provient du château ( hypothèse possible, mais peu fondée)

 plaque-de-cheminee-du-chateau-caillard-villeparisis.jpg

 

 

 

L’édifice était placé au bout de l’actuelle avenue du Parc, au croisement de la rue Ronsard ; il était entouré d’un parc assez étendu, entièrement clos de murs. Il comportait une pièce d’eau circulaire. L’avenue du parc, c’était l’allée bordée de 4 rangées d’arbres qui menait au château. Selon un terrier de 1758, la superficie du parc était d’environ 20 arpents, soit 8 hectares et demi.

 

 

  Plan-de-Villepa.jpg

 

  Plan de 1758

  

Pendant l’Ancien régime, le château connut des vicissitudes : il fut partiellement incendié en 1683, ce qui amena Caillard à se convertir au catholicisme (voir plus haut). Au milieu du XVIIIème siècle, le chateau  appartenait à la veuve du fermier général Delay de La Garde. Selon certains, Madame de La Garde aurait été guillotinée sous la Terreur. Le château, après 1808, fut repris par le comte d’Orvilliers, pair de France, puis par ses héritiers, le comte et la comtesse d’Andlau, avant de tomber en désuétude vers 1840.

Les ruines disparurent entièrement quand on lotit le parc au début des années 1920.

 

 

Quelques vestiges 

 

 

communs chateau  Ces bâtiments sont les anciens communs du chateau; au premier plan aujourd'hui, la rue Balzac couperait ce pré. A l'arrière, l'autre bâtiment donne sur  le passage des Preux.

 

 

Le passage des Preux :

 

Il menait à la place de l’église et était fermé par 2 grilles. Au bout du passage, on peut voir le puits.

 

  ancien passage preux

    

 On voit sur cette carte postale (avant 1916) les grilles, l’entrée du passage des Preux et le puits

 

 plaque du passage

 

passage preux-copie-1

Le puits

 

puits

 

 

Il fut construit par M de Ruzé à la suite du procès des habitants contre la famille d’Orvilliers. Ce puits était inclus dans le mur d’enceinte du parc du château Caillard, afin que le public y ait accès : d’un côté les villageois pouvaient puiser l’eau, l’autre côté étant réservé au château.

 

                                              

plaque  

Sur ces 2 photos, on voit les 2 entrées : place de l’église et  passage des Preux.

                

 

L’orangerie :

  

L’orangerie du château avec ses fenêtres en arc existe toujours, passage des Preux

 

  orangerie 2

 

 

orangerie 1

 

Sources : Villeparisis, mémoire en images

                Villeparisis et son histoire

               Photos : S.O (2008)

Repost 0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 04:11

Octobre 2010

 

 

Une journée en Normandie :

Fécamp

   

a fécamp 214

 

 

Visite du Musée des Terre-Neuvas :

 

Jusque dans les années 1980, Fécamp , cité des Terre-Neuvas, était le premier port français pour la pêche à la morue. Le musée dispose de collections sur cette activité de pêche, les conditions de travail lors des campagnes en mer ainsi que sur  toute l’économie qui y était liée à terre.

 

b fécamp 012 

   

  d fécamp 029

 

 

Déjeuner au restaurant « Le Terre-Neuvas » :

Menu :

Cocktail «  Route des épices »

Gratin de pétoncles et ses légumes

Joues de porc caramélisées

Tarte normande et glace vanille

Muscadet- Bordeaux- Café avec macaron à la Bénédictine

 

  

 

f fécamp 042

 

 

  g fécamp 045

 

  

L’après-midi :

Découverte de la ville depuis les falaises,  la Chapelle Notre-Dame de Salut , sa collection d’ex-voto, le port, le quartier maritime et l’abbatiale de la Sainte-Trinité.

Visite du Palais Bénédictine qui abrite une riche collection d’art religieux ainsi que la distillerie de la fameuse liqueur « Bénédictine 

 La Chapelle Notre-Dame de Salut

 

h fécamp 178

 

  i fécamp 185

 

 j fécamp 050

 

  k fécamp 149

 

 

l fécamp 167

 

   m fécamp 168

 

 

 

n fécamp 273

   

 Le Palais Bénédictine

 

 o fécamp 061

 

 

 p fécamp 081

 

  q fécamp 137

   

 

  r fécamp 151

 

 s fécamp 166

 

 

 

Pour terminer la journée : Le Chêne d’Allouville-Bellefosse :

En 1696, transformation du Chêne en chapelle : Notre Dame de la Paix et installation d’une « chambre de l’ermite » à l’étage supérieur

 

 t fécamp 159 

u fécamp 158

 

 

 

photos: Daniel Bernal

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 04:43

La Société d’Histoire Locale

Villeparisis et son Passé

 

 

Sera présente au

 

 

SALON DES COLLECTIONS

Centre Culturel de Villeparisis

Place Pietrasanta

77270 Villeparisis

 

 

Le dimanche 24 Octobre 2010

 

Et sera heureuse de vous accueillir à son stand

(Vente des publications de la Société d’Histoire, livres, cartes postales, marque-pages,…)

 

 

 

Accès libre et gratuit

De  9h à 18 h

 

Accessibilité handicapés

Parking du Centre Culturel

Place Pietrasanta à Villeparisis

Repost 0