Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 07:26

Afin de compléter la visite du Musée Alfred Bonno, voici quelques éléments de l’histoire de Chelles.



Les premiers hommes, dont la présence a été découverte grâce à des outils, des silex taillés, appelés “coups de poing chélléens” sont arrivés à Chelles, il y a 300 000 ans.

 

Pendant la période gauloise, Chelles est un village qui devient ensuite une agglomération à l’époque romaine.

 

A 6ème siècle, Clotilde, femme de Clovis crée l’Eglise Saint Georges. A cette période, les souverains effectuent de fréquents séjours dans leur villa de Chelles, qui fut un centre de décisions du pouvoir royal, pendant toute l’époque mérovingienne. Au 7ème siècle, la femme de Clovis II, la reine Bathilde, fonda l’Abbaye royale.

 


Maquette de l’abbaye (Musée Alfred Bonno)

 

Du Moyen âge à la Révolution, l’histoire de la ville est étroitement liée à celle de l’abbaye. Et une ordonnance royale autorisa la fortification de Chelles en 1411.

Sous la Révolution Française, en 1790 et 1796, l’abbaye est pillée et vendue. Puis elle est peu à peu détruite pendant la période révolutionnaire (les vestiges de l’abbaye sont encore visibles à l’emplacement de l’Hôtel de Ville actuel).


Au 19ème siècle, plus particulièrement en 1848, le chemin de fer arrive à Chelles. Une gare est créée, située sur la ligne Paris-Meaux. Grâce à sa gare, Chelles s’urbanise, s’ouvre à l’extérieur, beaucoup de Parisiens y séjournent et s’y installent. Cela provoque un accroissement important de la population. Ce qui s’est traduit des années plus tard par la construction  des premiers lotissements au début du 20ème siècle. (en 1896 : Les Coudreaux ; en 1913 : Chantereine)

 

En 1865, un canal allant à Neuilly-sur-Marne est construit, ce qui permet de contourner la Marne non- navigable sur cette portion.

Après la guerre de 1870, le Fort de Chelles est édifié. Il fait partie de l’un des nombreux forts de la ceinture stratégique de Paris.

 

En 1924, la gare de triage est construite. Puis en 1926, la Compagnie des chemins de fer de l’Est créé la cité des cheminots.





La « petite » Histoire de Chelles :


Victor Hugo a fait plusieurs séjours à Chelles, à l’hôtel du Cheval blanc, situé dans la rue Gambetta. Il a célébré la ville dans un de ses poèmes, et une partie de l’histoire des Misérables se déroule dans la forêt de Montfermeil et le bois des Coudreaux.

Du “chemin du Sempin”, on peut découvrir, au loin, le moulin de Jean Valjean à Montfermeil. Ce moulin est le dernier survivant des moulins à vent de la Seine Saint Denis datant de 1738. Appelé à disparaître dans les carrières de gypse, il fut reconstruit à l’identique, de 1986 à 1988, avec ses pierres d’origine, à 140 mètres de son emplacement initial, il est l’un des rares moulins en Ile de France, qui pour la démonstration et la nostalgie, remoud selon la tradition ancestrale.


Sources : http://www.ville-chelles.fr

              Musée Alfred Bonno de Chelles

Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 07:25

Le 3 février dernier, une vingtaine d’adhérents de l’association ont visité le Musée de Chelles. L’abbé Bonno curé de Chelles de 1899 à 1911 a donné son importante collection au musée qui porte désormais son nom.

 

 


 

Le musée présente ainsi de riches collections archéologiques provenant en grande partie de fouilles effectuées sur le site même de la commune. Objets quotidiens du Néolithique, de l’époque gauloise, romaine, médiévale et moderne : outils, armes, céramique, sarcophages, sculptures et fragments d’architecture de l’abbaye.

 


 


 

 


 




 

 Maquette représentant l'abbaye de Chelles

 



 

Le Musée présente également un remarquable ensemble de tissus du Moyen-Age mérovingien, dont certains ayant appartenu à la Reine Bathilde, fondatrice du monastère au VIIème siècle (manteau, tunique brodée, grande robe)  proviennent de sa sépulture royale.


On peut aussi y contempler des œuvres de Guy-Pierre Fauconnet (1882 - 1920), artiste chellois ayant travaillé pour la maison de couture et d’ameublement Poiret, pour le théâtre du Vieux Colombier et pour Cocteau ; ainsi que des reproductions de cartes postales de Chelles au début du XXème siècle.

 

                                                                                                         
Photos: D.Bernal;D.Thénault
Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 06:50

Le samedi 24 janvier

 

Une soixantaine d’adhérents de la Société d’Histoire Locale «  Villeparisis et son passé » se sont retrouvés, au Passage des Preux, pour partager la traditionnelle galette des Rois dans une ambiance bien sympathique.





                                                          Photos: S.Ortalda

Repost 0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 08:00

La section « Généalogie »

de la Société d’Histoire Locale « Villeparisis et son passé »

 

se réunit au Musée

 

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès

77270 VILLEPARISIS

(petite porte de droite du Parc Honoré de Balzac)

 

les 1er et 3ème mercredis de chaque mois

Vers 20h30 – 20h45

 

Pour l’aide à la recherche et à l’élaboration

de votre arbre généalogique ascendant et/ ou descendant

 

Pour tous renseignements : 01.64.27.01.36

Repost 0
Published by villepage - dans Généalogie
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 07:20

Galerie de portraits de Balzac

 

DSC00657

H. de Balzac jeune à 5 ans


1_Balzac-jeune---Villeparisis-1820.jpg

H. de Balzac jeune à Villeparisis en 1820 - Crayon et lavis à la sépia attribué à Eugène Devéria



2_Balzac.jpg

H. de Balzac, dessin à la sépia exécuté par Louis Boulanger vers 1828 (Musee de Tours)



3_Balzac.png
H. de Balzac – Image Encyclopédie suédoise (Nordisk familjebok)


4 Balzac Daguerréo-type 1842

Peinture en couleur d'après la seule photographie de H. de Balzac qui existe, réalisée par Louis-Auguste Bisson, en 1842. Ce daguerréotype de 1842 et son double inversé sont conservés à l’Institut de France.


6_Balzac.jpg
H. de Balzac – daguerrotype original par Louis-Auguste Bisson


5_Balzac.jpg

H. de Balzac - Tableau réalisé par Maxime Dastugue d'après Louis Boulanger

 

 


7-Balzac-Pere-Lachaise.jpg
H. de Balzac- Buste au cimetière du Père Lachaise - Paris



8Honore_de_Balzac_Rodin_1898.jpg
H. de Balzac – Sculpture de Rodin - 1898




9-Balzac_by_David_d_Angers_1843.jpg
H. de Balzac par David d’Angers-1843




91-Buste
H. de Balzac – Etude de buste de Rodin




92-Buste_Rodin-Balzac_1892-copie-1.jpg
H. de Balzac- Bronze de A. Rodin 


Balzac_by_Vallotton-1895.jpg
H. de Balzac par Félix Vallotton (source : La Revue blanche- 2ème semestre 1895)

Source :Wikimédia commons

Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 07:55

Balzac dans son siècle et dans le monde:

Les événements qui le précédèrent, qui lui ont été contemporains et qui lui succédèrent:

 


balzac timeline




balzac signature

Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 07:50

Villeparisis au temps de BALZAC




En se promenant dans Villeparisis en 1825, Balzac aurait pu voir :


L’Eglise Saint-Martin




Les auberges





La ferme



Le canal de l’Ourcq


Repost 0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 07:48

Villeparisis dans La Comédie Humaine


Indépendamment de Mme de Berny , immortalisée sous les traits de Mme de Mortsauf dans Le Lys dans la vallée, plusieurs personnages de Balzac portent des noms qui évoquent Villeparisis. Dans L’héritière de Birague, la famille Cabirolle apparaît plusieurs fois, or, à Villeparisis, les époux Cabirol étaient voisins des Balzac. Dans Wann-Chlore ou Jeanne la pâle, les héroines sont Eugénie d’Arneuse et sa mère ( l’Arneuse est une rivière qui séparait Villeparisis de Mitry. Les noms de Lenfant et Vinet dans Wann-Chlore  appartiennent à des Villeparisisiens que Balzac a rencontrés. Le Colonel Chabert, en rentrant de captivité en 1815, couche, la veille de son arrivée dans les bois de Villeparisis. Il se pourrait que Balzac ait trouvé la matière des chapitres des Paysans dans le conflit qui opposa les habitants du village au châtelain. On peut aussi citer Lantimèche, personnage des Petits Bourgeois.


Le beau-frère, Armand de Montzaigle, aurait pu servir de modèle au marquis d’Aiglemont  qui apparaît dans La Duchesse de Langeais, La Femme de trente ans, La Maison Nucingen. Il est aussi question d’une famille d’Hérouville, or des seigneurs de ce nom fixés à Claye possédaient des terres à Villeparisis.

Cette liste n’est pas exhaustive, toute l’œuvre de Balzac est émaillée de souvenirs des habitants de Villeparisis, surtout de Mme de Berny, la « Dilecta » qui apparaît, non seulement dans Le Lys dans la vallée, mais qu’on retrouve sous les traits d’autres personnages.


Source :Balzac et sa famille à Villeparisis de L.Risch

Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 07:41

La production de Balzac imprimeur


Débutant par un prospectus publicitaire pour les «pilules anti-glaireuses de longue vie» (sic!) du pharmacien Cure, Balzac dépose 282 livres au Bureau de la librairie entre juillet 1826 et août 1928. Il s’agit bien souvent de brochures d’actualité concernant des procès, des pots-pourris politiques de chansonniers, de petits volumes à la mode.

Dans cette catégorie, il faut ranger les «Art de...», ces livrets sont une littérature de distraction à la fois didactique et parodique. Balzac en imprima plusieurs: l'Art de ne jamais déjeuner chez soi et de toujours dîner chez les autres par feu le Chevalier de Mangenville, l'Art de payer ses dettes et de satisfaire ses créanciers sans débourser un sou ou encore le célèbre ouvrage du Baron de l'Empesé, l'Art de mettre sa cravate de toutes les manières connues et usitées enseigné et démontré en seize leçons avec dessins à l'appui!

Il réimprime également des ouvrages didactiques célèbres à grande diffusion: Lycée ou Cours de littérature de La Harpe, Vocabulaire de Wailly, Œuvres de Ducis et Colardeau. Il édite également les Mémoires de Barbaroux, de Bouillé, de Mme Roland, la troisième édition de Cinq-Mars d’Alfred de Vigny, celle de La Jacquerie de Prosper Mérimée. Balzac se permet même de prendre quelques risques, puisqu’outre ses pots-pourris séditieux des journalistes, il imprime des ouvrages condamnés: les Œuvres de Parny, les Ruines de Volney, les Scènes contemporaines de la vicomtesse de Chamilly.





Prospectus du pharmacien Cure


Balzac se révèle un déplorable gestionnaire ce qui met rapidement son entreprise au bord de la faillite.



Liquidation judiciaire

 
Le 16 avril 1828, Balzac perd tout droit sur la fonderie. Le 12 août suivant, il est obligé de liquider l’imprimerie. Il doit près de 90.000 francs de l'époque (2 à 3 millions de nos francs), 45000 F à sa mère et 45000 F à Mme de Berny.

Ainsi se termine dans la déconfiture et avec des dettes qui l’accableront sa vie durant, la courte aventure d’imprimeur d’Honoré de Balzac. Elle lui servira toutefois de source d’inspiration pour  la «Comédie humaine»:

Sa mère fait alors appel à son cousin Charles Sédillot pour liquider l'affaire avec compétence. Cette dernière est reprise (fonds et brevet) par Barbier le 18 septembre 1828. Ce dernier réussira là où Balzac a échoué faisant d’excellentes affaires avec l’imprimerie, tandis que la fonderie passée sous la direction du fils de Mme de Berny, Alexandre Deberny prospérera.

Sources 
: Balzac et l’imprimerie de P.Berthier ;Villeparisis de E.Soitel ;Villeparisis et son histoire. 

Repost 0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 07:45

Pour cette nouvelle année,

 la Société d’Histoire Locale de Villeparisis

 vous propose les activités suivantes :

 

17 janvier 2009 : Visite de l’Exposition « Le futur musée de la Grande Guerre » au Musée Bossuet à Meaux

24 janvier 2009 : Galette des Rois

3 février 2009 : Visite du Musée Alfred Bonno à Chelles

14 mars 2009 : à 14 heures Assemblée Générale à la Maison Pour Tous de Villeparisis

4 avril 2009 : Visite du Château de Compiègne

13 juin 2009 : Visite de Noyon – ville de Calvin

20 juin 2009 : Fête du Parc : Ouverture du Musée toute la journée

13 septembre 2009 : Participation de l’Association au Forum des Associations de Villeparisis, Gymnase Aubertin à Villeparisis

19-20 septembre  2009 : Journées du Patrimoine – Ouverture du Musée et Visite du Vieux Pays de Villeparisis

3 octobre 2009 : Sortie annuelle de l’association : Troyes (Visite de la ville, du Musée de la Bonneterie et d’une cave)

Octobre 2009 : Participation de l’Association au Salon des collections de Villeparisis

Novembre/Décembre 2009 : Repas annuel au restaurant

 


Pour tout renseignement sur ces activités:

Musée

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaures

77270 Villeparisis
Ouvert le samedi matin de 10h à 12h

Repost 0