Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 14:05

 

Histoire de Villeparisis 

 La Révolution

 

Villeparisis en 1789

 

 

 

A la fin de l’Ancien Régime, Villeparisis compte environ 300 habitants. Comme dans toute la France, en cette fin de règne de Louis XVI, Villeparisis connaît une période économique et sociale désastreuse, aggravée par les mauvaises récoltes de 1786 et de 1788. Le 13 juillet 1788, une grêle épouvantable s’est abattue sur les récoltes et le mécontentement gronde.

A l’occasion de la réunion des Etats Généraux de mai 1789, la population de Villeparisis rédigea un cahier de doléances : les auteurs s’appellent Delamotte ( futur maire de Villeparisis sous le nom de Compagnot de la Motte) et Dufour.

 

 

 

Le cahier de doléances

 

 

 

Il a servi à noter toutes les plaintes des habitants :

Ils critiquent le haut clergé qui touche les revenus de la commune tout en résidant à Paris : les moines de Saint-Victor sont accusés « de s’engraisser des travaux et de la sueur des habitants », car l’Abbaye de Saint-Victor possédait une grande partie des terres de la commune depuis le Moyen-Age. Mais les Villeparisiens défendent le bas clergé, en fait leur curé «  qui n’a qu’ une portion congrue insuffisante, ce qui l’oblige à faire des dettes » ; non seulement, on demande  que le curé jouisse de moyens plus importants, mais aussi qu’il soit secondé par un vicaire.

On espère de meilleures récoltes et que les nobles ne chassent plus sur les terres arables.

 

 

 

cahier de doléances ( musée de l'histoire à Villeparisis)

cahier de doléances ( musée de l'histoire à Villeparisis)

détail

détail

tableau des doléances (musée de l'histoire

tableau des doléances (musée de l'histoire

Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 14:40

 

Le 15 août : pèlerinage à Notre-Dame de Grosbois

à Bois Fleuri

 

 

 Dans les années 40 et 50 le pèlerinage à Notre Dame de Gros Bois avait lieu chaque année le 15 août, à la fête de l’Assomption.

 

 

Souvenir d’un enfant de chœur en 1950

 

Le rendez-vous fut donné vers 15 heures au « gros chêne », à Bois Fleuri, à l’entrée de l’allée  de Grosbois par Monsieur le Doyen Ducerf. Nous, les enfants de chœur décidons de partir à pied à 13h30.

Arrivés sur place, nous retrouvons Monsieur le Curé qui a fait le chemin dans sa vieille Rosengart, il a transporté quelques personnes âgées : Mesdemoiselles Laure et Irma Rouquier et Mathilde Moulaine. Dès notre arrivée, nous endossons notre soutanelle rouge et notre surplis blanc, et Monsieur le Curé s’habille. Le cortège se met en place : d’abord la croix, puis  deux enfants de chœur avec leurs cierges allumés. Le dais est soutenu par Messieurs Letellier, Aubry, Tannet et Maitre Bertrand. Monsieur le Curé, revêtu de la lourde chape dorée, tient dans ses mains, l’ostensoir. Derrière, les enfants de chœur restant, puis les enfants du catéchisme et enfin la masse des fidèles : une centaine de personnes.

 

 Nous chantons tous ensemble des cantiques de Marie et tous, petits et grands, nous gravissons le chemin tous contents de nous retrouver autour de la Vierge.

Arrivés à la chapelle, nous nous mettons à genoux en silence pendant que Monsieur le Doyen bénit la statue, puis prononce une courte allocution et nous repartons en chantant à nouveau des cantiques de Marie, le cœur en paix pendant cette soirée d’été.

 

 

 

Source : Marcel Ruffin, octobre 1991, publié dans Clio à…

CP : F.G

 Photo : HT

 

 

Histoire de Villeparisis: 15 août
Histoire de Villeparisis: 15 août
la chapelle aujourd'hui

la chapelle aujourd'hui

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 17:19
L'étang aujourd'hui

Le 30 juin, les Villeparisiens ont pu se retrouver au bord de l'étang pour un pique nique et un après-midi de jeux pour tous, petits et grands

Photos: Daniel Bernal

 
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (2)
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 21:46

 

L'étang hier

 

Promenades du dimanche, baignade, pêche en famille
 
Cartes postales: F.Gagnepain
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (1)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (1)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (1)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (1)
Histoire de Villeparisis: l'étang, hier et aujourd'hui (1)
Partager cet article
Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 16:11

 

SOUVENIR DES DEPORTES

 

 

Au Parc Honoré de Balzac, devant le musée de l’histoire locale, une plaque fut  inaugurée en avril 2003 en hommage à deux Villeparisiens morts en camp de déportation et un Villeparisien fusillé le 17 avril 1942 au Mont Valérien : Monsieur Julien Delespinay, Monsieur Gabriel Rey et Monsieur Guisco Spartaco.

Monsieur Julien Delespinay a été arrêté le 8 octobre 1941 pour faits de résistance à l’ennemi. Chargé de la répartition et de la distribution de tracts appelant à la résistance, Monsieur Delespinay fut le seul de son groupe à être arrêté. Du 8 octobre 1941 au 22 mars 1944, il fut emprisonné successivement à la prison de Meaux, à la prison de la Santé à Paris, à  Fresnes puis à Caen, Fontevrault, Blois et Compiègne.

En mars 1944, Monsieur Delespinay fut déporté au camp de Mathausen où il resta  jusqu’en décembre 1944, date à laquelle il fut déporté à Auschwitz. Lors de l’évacuation sur Jaworzno,iI fut abattu sur la route le 18 ou 19 janvier 1945. Le numéro de matricule de Monsieur Delespinay était le 201.694.

Monsieur Gabriel Rey fut également résistant de la première heure. Arrêté par les Allemands, il fut emprisonné et déporté dans le camp d’Auschwitz où il mourut en 1941.

Monsieur Guisco Spartaco faisait partie des francs-tireurs et partisans français qui effectuaient des reconnaissances avec le groupe de Fabien aux environs de Nantes. Suite à l’exécution d’un groupe de jeunes Français par les Allemands, Guisco Spartaco avec son groupe de résistants, en guise de représailles, capturèrent un gradé allemand dans un hôtel de Nantes avant de le fusiller sur une des places de la ville.

Monsieur Guisco Spartaco fut arrêté  et fusillé au Mont Valérien le 17 avril 1942 avec 22 de ses camarades à la suite de cette action de résistance

 

RESISTANCE

 

Suite à la découverte du corps d'un officier Allemand dans les bois près du canal, 20 jeunes Français pris au hasard furent fusillés au même endroit. Dans les bois de Morfondé, plusieurs patriotes français des environs furent également fusillés pour actes de résistance.

Une croix existe à l'emplacement, et une cérémonie a lieu tous les ans lors de l'anniversaire de la libération de Villeparisis. C'étaient 2 jeunes résistants d' Aulnay-sous-Bois.

 

Source: archives de la Société d'histoire "Villeparisis et son passé" au Musée de la société d'histoire, rue Jean Jaurès à Villeparisis

stèle devant le musée

stèle devant le musée

détail de la stèle

détail de la stèle

M Guisco Spartaco

M Guisco Spartaco

stèle à Morfondé

stèle à Morfondé

détail

détail

Partager cet article
Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 17:37

 

Madame de Villeparisis

 

La marquise Madeleine  de Villeparisis est un personnage de l’œuvre de Marcel Proust « A la recherche du temps perdu ». Née Melle de Bouillon, elle est l’amie d’enfance de la grand-mère du narrateur. Elle vient loger dans le même hôtel particulier à Balbec.

 Marcel Proust est déçu d’apprendre que, bien qu’issue d’une très noble famille, elle a épousé un roturier qui a adopté le nom de sa ville natale. Elle l’étonne par sa liberté de penser et la largeur de ses idées

Proust écrit :

« Ma tante a épousé par amour un M. Thirion, d’ailleurs excessivement riche, et dont les sœurs étaient très bien mariées et qui, à partir de ce moment-là, s’est appelé le marquis de Villeparisis. Cela n’a fait de mal à personne, tout au plus un peu à lui, et bien peu ! Quant à la raison, je ne sais pas ; je suppose que c’était, en effet, un monsieur de Villeparisis, un monsieur né à Villeparisis, vous savez que c’est une petite localité près de Paris. Ma tante a prétendu qu’il y avait ce marquisat dans la famille, elle a voulu faire les choses régulièrement, je ne sais pas pourquoi. Du moment qu’on prend un nom auquel on n’a pas droit, le mieux est de ne pas simuler des formes régulières. (Guer 294/284). »

 

Marcel Proust

Marcel Proust

Madame de Villeparisis

Madame de Villeparisis

Partager cet article
Repost0
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 15:29

 

DICTEE

 

 Le samedi 24 mars 2018, à l’école Anatole France à Villeparisis, a eu lieu la traditionnelle dictée intergénérationnelle   du Certificat d’Etudes.  Soixante-dix « écoliers » Villeparisiens  âgés de 6 à 88 ans ont participé dont Monsieur  le Maire et des conseillers. La dictée choisie, intitulée La Patrie,  tirée du recueil de Jean Laloeuf a  sensibilisé les plus jeunes « à notre belle langue » et a marqué le début des célébrations du 100ème anniversaire de l’Armistice.

Chacun s’est installé devant la feuille vierge et le stylo et tous ont écouté « la maitresse du jour », Danielle Thénault, présidente du Centre culturel Jacques Prévert et ancienne professeure d’anglais. Après plusieurs relectures, Danielle Thénault a distribué les corrigés.

Pour récompenser les participants, un « diplôme » leur a été remis par Monsieur le Maire, Dominique Fages, conseillère en charge des fêtes et Danielle Thénault avec un « bon point » et un cadeau. Un goûter a clôturé cette sympathique manifestation.

Photos : D.Bernal

Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Villeparisis: le certificat d'études
Texte de la dictée

Texte de la dictée

Partager cet article
Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 15:45

 

FEMMES CELEBRES

 

 

Deux femmes  pionnières sont honorées à Villeparisis : en effet deux écoles portent leur nom : Séverine et Pauline Kergomard

 

SEVERINE

 

SEVERINE, née Caroline Rémy, le 27 avril 1855 à Paris, décédée le 24 avril 1929 à Pierrefonds est une  écrivaine, journaliste libertaire et  féministe française.

Elle dirige Le cri du peuple avec Jules Vallès, puis seule à la mort de ce dernier en 1885. Elle fut la première femme « patron » d’un grand quotidien. Dans ses articles, elle s’engage dans la  lutte pour le droit des femmes. Elle s’engage aussi dans l’affaire Dreyfus. Elle contribue à la création de La ligue des droits de l’homme.

 

PAULINE KERGOMARD

 

Elle est née le 24 avril 1838 à Bordeaux et est décédée  le 13 février 1925 à Saint-Maurice. Elle épouse Jules Kergomard,  tient une école privée et devient la directrice de l’Ami de l’Enfance, revue pour les salles d’asile.

Elle est à l’origine de la transformation des salles d’asile en écoles maternelles. Elle introduit le jeu qu’elle considère comme pédagogique, les activités artistiques et sportives. Elle prône une initiation à la lecture, à l’écriture et au calcul avant 5 ans.  Bien avant Maria Montessori, elle fait acter que le jeu est le premier travail du jeune enfant et réclame un mobilier adapté.

 Elle est nommée inspectrice générale, poste qu’elle occupe jusqu’en 1917 ; elle crée en 1887 L’Union française pour le sauvetage de l’enfance. Cette association existe encore aujourd’hui.

Séverine avec des suffragettes

Séverine avec des suffragettes

Pauline Kergomard

Pauline Kergomard

école Kergomard

école Kergomard

groupe scolaire A.France, Séverine, A.Briand

groupe scolaire A.France, Séverine, A.Briand

Partager cet article
Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 10:18

 

SOUVENIRS DE GRAND FROID 1945

 

Témoignage de Simone dans la Gazette des Séniors 2005

 

 

« L’hiver où la neige ne nous prévenait pas, le froid à -15° durait longtemps. A 7 heures, il fallait partir au travail, avec la neige jusqu’aux mollets, de l’avenue Balzac à la gare, il y avait du chemin.  Le pont du canal était un passage difficile, on était tous cramponnés à la rampe du souterrain, les quais et les marches enneigés, non salés, le train en retard.

On retrouvait un peu de chaleur dans le wagon non chauffé, en retrouvant les copains et les amis.  Les liens se tissaient facilement entre voyageurs.

A la fin de la journée, rien n’avait changé dans l’avenue de la gare (actuellement Général de Gaulle), la neige était tassée, glissante et sale. Je mettais de vieux chiffons sur mes chaussures pour ne pas glisser. Dans ma rue, peu de voitures, le charbonnier et son cheval ; la factrice poussait 2 fois par jour son vélo à la main.

Au fil des jours, des semaines, la neige, le verglas, la boue étaient toujours là, rien ne changeait au fil des hivers ni notre route. »

Pour mémoire, le 1er Mai 1945, il tombait de la neige sur Villeparisis.

 

Photos 2018 : D.Bernal

Histoire de Villeparisis: le froid  naguère
Histoire de Villeparisis: le froid  naguère
Histoire de Villeparisis: le froid  naguère
Partager cet article
Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 15:26

 

EXPOSITION

Villeparisis hier ; cartes et timbres

Février 2018

 

Le club Philatélique de Villeparisis-Mitry a mis en place à la Maison Pour Tous de Villeparisis une superbe exposition qui permet aux Villeparisiens de retrouver leur ville au travers de plusieurs décennies. Les rues "vedettes" de l'exposition: la rue Victor Hugo, la ruelle de l'église vue dans les détails grâce à une trentaine de timbres.

EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
EXPOSITION:  VILLEPARISIS   HIER
Partager cet article
Repost0