Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 06:35

640px-Félicie de Fauveau[1]

 

portrait par Ary Scheffer

 

 

 

felicie-de-fauveau[1]

 

 

 

Une femme remarquable

 

Félicie de Fauveau, première femme sculptrice

 

1801-1886

 

 

 

Elle avait fait les choix les plus difficiles : être sculpteur, féministe, légitimiste, catholique, loyale jusqu’à l’abnégation, et  fidèle.

Née à Livourne, elle arrive en France sous la Restauration avec sa famille. En 1824, après quelques essais de peinture à l’huile, elle se tourne vers la sculpture. Ainée d’une famille de quatre enfants, elle subvient aux besoins de la famille avec laquelle elle vivra toute son existence.

Ses convictions l’entrainent dans les révoltes vendéennes de 1831 aux côtés de la duchesse de Berry et de son amie  Félicie de la Rochejaquelein. Félicie de Fauveau dira qu’elle ne revendique pas l’émancipation de son sexe, mais que «  c’est le rôle des femmes de rappeler aux hommes le sens du devoir et leur fidélité au roi et à Dieu ».

En 1831, elle se fait prendre et est incarcérée. Elle est condamnée à la déportation et  s’exile, alors, à Florence avec sa famille où elle vivra jusqu’à sa mort en 1886.

A Paris, elle travaille dans son propre atelier et fréquente de nombreux artistes dont Ary Scheffer qui fera son portrait. Sa première exposition en 1827 remporte un très grand succès.

Ses œuvres (portraits, fontaines, bénitiers en marbre ou en albâtre) révèlent son rêve de chevalerie au féminin, sa passion pour le Moyen Age. Elle réalisa aussi des pièces décoratives : bracelets, poignées de sabre, presse-papier d’une extrême délicatesse. Elle fut ignorée des historiens d’art, mais pas des collectionneurs ni des mécènes.

 

Sources :Télérama «  Félicie de Fauveau, l’amazone de la sculpture 10/07/13

 

 

 

87437011 o[1]

felicie de fauveau autoritratto con il levriero sable 1846[

 

 

 

 

220px-Fauveau Buste (2007 1 1)[1]

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 05:56

carte voeux NEW

 

 

La Société d’Histoire

« Villeparisis et son passé »

Vous présente  ses meilleurs vœux

Pour cette nouvelle année

 

 

      

Cette carte a été réalisée par un adhérent de l’association, Pierre Harraudeau.

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 05:37

images[3]

 

NOEL

 

Ils ont été sacrés le jour de Noël

 

Le pouvoir royal, autoproclamé de droit divin, ne dédaigne pas de mêler ses fastes au calendrier liturgique. 

 

images[1]guillaume le conquérant

 

Guillaume le Conquérant

 

 

 

 

Clovis, considéré comme le premier roi de France, s’est fait baptiser à Reims par l’évêque Rémi le jour de Noël (peut-être en 496, ou 498 l’année n’est pas sure). Au cours de la cérémonie, auraient également été baptisés 3000 de ses hommes et des membres de sa famille. Il ne s’agit pas d’un sacre, ce rite était inconnu des Francs et Clovis régnait déjà depuis 15 ans, mais la légende nait : une colombe, manifestation de l’Esprit Saint, aurait apporté le saint chrême dans la cathédrale de Reims, et l’onction miraculeuse sera jugée dès lors indispensable au sacre des rois de France. 

 

Clovis bapteme lavaux[1]

 

Baptème de Clovis par Jean Alaux

 

 

clovis

 

  CLOVIS

 

 

 

Trois siècles plus tard, Charlemagne passe l’hiver à Rome. Le jour de Noël 800, le pape Léon III lui remet dans la basilique Saint-Pierre une nouvelle couronne tandis que retentit par trois fois le cri : «  A Charles Auguste, couronné par Dieu, grand et pacifique empereur des Romains, vie et victoire! " 

 

 

portrait[1]charlemagne Durer

 

    Charlemagne par Durer  

 

 

En 1066, le duc de Normandie, Guillaume le Bâtard, remporte la victoire à Hastings où périt le roi anglais Harold. Il conquiert l’Angleterre et en décembre, Londres capitule. Comme la population reste très hostile, Guillaume décide de marquer les esprits en se faisant sacrer à Westminster le jour de Noël. Mais alors qu’il reçoit l’onction royale, ses troupes à l’extérieur, prises d’un mouvement de panique, mettent le feu aux maisons de bois. Ce Noël reste l’un des plus dramatiques de l’histoire anglaise.

 

 

Source : Historia 2011 n°769   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 05:28

 

 

FETE DES PERES

 

Origine

 

En Italie, au Portugal ou en Espagne, les pères étaient fêtés depuis le Moyen Age le 19 mars, jour de la Saint-Joseph. L’habitude de les célébrer en juin vient des Etats-Unis.

.

images[4]

 

 

C’est aux Américains, semble-t-il, que l’on doit l’idée de rendre hommage aux papas.

En effet, l’idée est née à Spokane (état de Washington) : Sonora Smart Dodd fut la première personne à proposer la fête des pères. En écoutant un sermon le jour de la fête des mères en 1909, elle s’interrogea sur cette célébration : elle avait été élevée par son père, Henry Jackson Smart, après la mort de sa mère et elle voulait lui faire savoir à quel point elle lui était reconnaissante.

Comme son père était né en juin, elle choisit ce mois pour organiser la première fête des pères à Spokane le 19 juin 1910.

En 1924 le Président Calvin Coolidge soutint l’idée d’une journée nationale de fête des pères. Mais il fallut attendre 1966 et le Président Lyndon Johnson pour que fut signée la proclamation officielle d’un « Father’s Day » le troisième dimanche de juin.

C’est en 1952 que la France institua la première fête des pères.

En Belgique, elle a lieu le deuxième dimanche de juin ;

En Italie, c’est le 19 mars, jour de la Saint-Joseph.

Certains pays ont un ou deux jours de congé pour fêter les pères.

 

 

 

sonora louise smart dodd[1]

 

 

 

 

Poème de Maurice Carême  «  Volière »

 

Pour mon père

Mon père aimé, mon père à moi,

Toi qui me fais bondir

Sur tes genoux

Comme un chamois,

 

Que pourrais-je te dire

Que tu ne sais déjà?

Il fait si doux

Quand ton sourire

Eclaire tout

Sous notre toit!

Je me sens fort, je me sens roi

Quand je marche à côté de toi.

 

Poème de Stéphane Mallarmé (1842-1898)

 

Mon cher  papa (écrit à l’âge de douze ans)

 

J’avais appris un compliment,

Et j’accourais pour célébrer ta fête,

On y parlait de sentiment

De tendre amour, d’ardeur parfaite ;

 

Mais j’ai tout oublié,

Lorsque je suis venu

Je t’aime est le seul mot que j’ai bien retenu.

 

 

 

 

2553-Petit%20guitariste%20bonne%20fete%20papa mini[1]

 

 

 

 

 

7abd587c344c69bd4586b2ff6f54fade[1]

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 04:57
 
 
1er MAI
 
Le 1er mai, fête du travail, les syndicats défilent et tout le monde offre du muguet.
Mais d’où vient cette coutume ?
 carte postale ancienne muguet[2]
 
 
Dans l'Antiquité, la date du 1er mai correspondait au jour où les marins reprenaient la mer. Depuis la fin du XIXè siècle, le 1er mai commémore ce jour de 1886 où plus de 400 000 ouvriers sont descendus dans la rue pour revendiquer et obtenir la journée de travail de 8h. En 1889, le Congrès international socialiste de Paris adopte le 1er mai comme jour de revendication des travailleurs.
 
 
 conservez moi porte bonheur 02[1]
 
 
« En mai, fais ce qu’il te plait…,mais n’oublie pas  le joli brin de muguet… » Parfumées, ce fleurs à clochettes viennent du Japon, même si la légende raconte qu’Apollon les aurait créées pour ses muses. Dès le Moyen Age, le muguet devint le symbole du printemps et du renouveau. Le 1er mai 1561, le roi Charles IX décida d’en offrir à toutes les  dames de la cour.
 
Le muguet fleurit au début du printemps, il est donc idéal pour fêter les beaux jours!
 
 
 
A l’époque, mai  était le mois des accordailles, le temps des  fiançailles pendant lequel les jeunes gens se promettaient le mariage. Devenu porte-bonheur et symbole de galanterie en France, mais aussi en Suisse, en Belgique et en Andorre, le muguet engendre alors ce joli verbe de mugueter qui sous la plume de Corneille, donnera : « Vous muguetez sa fille, elle a de quoi vous plaire. »
 
 
1727721388 small[1]
   
 
Le 1er mai prend une coloration sociale à la fin du XIXème siècle. Le 1er mai à Chicago, aux Etats-Unis, les syndicats réclament la journée de 8 heures. En 1889, l’Internationale socialiste décide que le 1er mai sera une journée mondiale des revendications. En Allemagne, les manifestants arborent, dès lors, un oeillet à la boutonnière tandis qu’en France, ils portent un triangle rouge symbolisant leurs exigences : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Très vite, ils le remplacent par une églantine puis, en 1907 par le symbole du printemps : un brin de muguet attaché par un ruban rouge. En 1909, l’Humanité écrit : «  Le 1er mai n’est pas seulement une journée de revendications ouvrières. C’est aussi la fête du muguet et des petites jeunes femmes qui s’en font offrir par leurs soupirants. »
 
 
4aca19fc[1]
   
 
A partir de 1936, les autorités tolèrent la vente du muguet dans la rue. Dès lors, le muguet est associé à la fête du travail. Aujourd’hui, les trois quarts du muguet vendu en France sont produits dans la région nantaise. Chaque année, on en achète plus de 50 millions de brins pour un chiffre d’affaires d’environ 25 millions d’euros.
 
 
 
La Société d’Histoire vous souhaite beaucoup de bonheur.
 
muguet[1]
 
 
Source : archives de la Société d’histoire
 
 
Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 02:58

POISSON D’AVRIL

 

LES ORIGINES

 

 

 

avril1[1]

 

 

 

Cette tradition trouverait son origine en France en 1564,  l’année où Charles IX  imposa  par L’Edit de Roussillon, au royaume de France la date du 1er janvier comme premier jour de l’année au détriment du 1er avril (en fait, pour être exact le 25 mars selon le calendrier Julien).

Le 1er avril est donc une réaction, à la décision du roi, des sujets conservateurs qui décidèrent de se remettre de faux cadeaux et de se jouer des tours. Si l’apparition de la date est à peu près claire, l’utilisation du poisson reste obscure.

 

 

 

carte-poisson-avril[1]

 

 

 

Une autre origine vient du fait que le 1er avril était le jour où la pêche devenait interdite afin de respecter la période de reproduction. Pour se moquer un peu des pêcheurs, une habitude populaire s’installa : on accrochait subrepticement un poisson dans le dos des gens.

En fait, plusieurs usages semblent s’être mélangés avec celui du carnaval :

-marquer la sortie du signe zodiacal des Poissons, dernier signe de l’hiver

-prolonger la période du Carême où il n’est permis de manger que du poisson

-confondre les gens en offrant à une période où la pêche était interdite.

 

 

db5d26c8[1]

 

 

 

Cette coutume de faire des plaisanteries s’est répandue dans de nombreux pays :

- Les Américains et Britanniques ont leur April Fool’s Day

- Les Allemands ont leur Aprilscherz

- Au Portugal il s’appelle «  jour des mensonges », en Russie, «  jour des fous »

- Cette coutume existe aussi au Danemark, aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, en Italie, en Pologne et même au Japon.

 

 Cartes postales poissons d'avril[1]

 

 

 

 Sources: archives "Villeparisis et son passé"

 

 ...................................

 

Un exemple de poisson d’avril

 

A l’occasion du 1er avril 2013, l’armée américaine a indiqué vouloir enrôler des chats dans ses rangs.( www.army.mil)

 

 

 

  1811701[1]

 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 03:56
 
8 mars
 
Journée internationale des droits des femmes
 
Origine
Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits et réclamer le droit de vote.
La création d’une Journée internationale des femmes a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrivait alors dans une perspective révolutionnaire.
La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.
La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la Journée internationale des femmes est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, et en France en 1982.
 
 
 
 
 
 
images[4]
 
 
 
 
 
     
 
 
  images[2]
 
 
 
images[3]
 
 
 
"Les suffragettes"
 
 
 
 
 
Quelques dates importantes en France
 
 
1850 : création d’écoles primaires pour filles
1861 : JulieVictoire Daubié : première bachelière
1863 : création de cours secondaires pour filles
1900 : Jeanne Chauvin première femme avocate.
1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de Physique
1908 : Madeleine Brès, première femme à exercer la médecine
1936 : le gouvernement Léon Blum compte 3 femmes sous-secrétaires d'état
1941 : officialisation de la fête des mères
1944 : droit de vote
1945 : 34 femmes sont élues députées
1980 Marguerite Yourcenar, première femme à l'Académie française
 
 
 
 
 
««««««
 
 
Quelques exemples de femmes pionnières dans leurs  domaines respectifs :
 
 
 
Weiss,%20alsacienne[1]
 
 
 

 

LOUISE WEISS

 

1893-1983

 

Grand-mère de l’Europe

 

 

 

  Louise Weiss[1]

 

 

 
  Louise Weiss parmi les féministes en 1935 
 
 
 
    

 

Louise Weiss, née le 25 avril 1893 à Arras, agrégée de lettres à 21 ans, féministe, européenne convaincue, pacifiste, fut aussi une militante du droit de vote pour les femmes.

 

Femme de convictions et marquée par l’horreur du premier conflit mondial, elle chercha à rapprocher la France et l’Allemagne ; elle fonda et dirigea notamment la revue L’Europe nouvelle entre 1920 et 1934. Elle fit partie de l’entourage d’Aristide Briand qu’elle avait rencontré à Genève lorsque celui-ci obtint l’adhésion de l’Allemagne à la Société des Nations.

 

 

 

 

 

weiss bertin[1]

 

 

 

 

 

En 1936, elle s’engagea dans le combat féministe et devint militante pour le vote des Françaises ; elle mena des actions spectaculaires destinées à attirer l’attention de la presse. Elle fonda l’association «  La Femme nouvelle » qui a compté plusieurs milliers d’adhérentes. En 1936, elle  refusa un poste ministériel proposé par Léon Blum en répondant «  J’ai lutté pour être élue, pas pour être nommée »

En 1945, avec Gaston Bouthoul, fondateur de la polémologie (science de la compréhension des conflits) elle fonda l’Institut de polémologie et  parcourut le monde réalisant films et documentaires au service de la paix.

En 1979, à 86 ans, elle prononça un discours d’ouverture historique lors de la première session du nouveau parlement à Strasbourg.

 

Elle fut élevée à la dignité de Grand Officier de la Légion d’Honneur en 1976, troisième femme seulement à recevoir ce grade dans cet ordre.

 

 

 plaque-commemorative-a-louise-weiss-conflans-sainte-honorin

 

 

 

 

 

««««««

 

 

 

 

MARTHE SIMARD

 

 

 

1901-1993

Première parlementaire

 

 

 

 

simard

 

 

 

 

 

Marthe Simard, née Marthe Caillaud, le 6 avril 1901 en Algérie est décédée à Québec le 28 mars 1993 où elle vivait avec son mari, le Docteur Simard, franco-québécois.

 

 

 

Fondatrice en décembre 1940 du Comité France Libre de Québec, elle fut la première femme française à avoir siégé dans une assemblée parlementaire.

 

L’ordonnance du 17 septembre 1943 crée, à Alger, l’Assemblée consultative provisoire. Ses membres ne sont pas élus, mais choisis. Parmi eux, pour la première fois, siège une femme Marthe Simard, nommée le 20 octobre 1943, après avoir été désignée par les représentants des mouvements de la Résistance extérieure pour y représenter le Canada..

 

 

 

En novembre 1944, l’Assemblée quitte Alger pour Paris, Marthe Simard est alors l’une des 10 femmes parlementaires aux côtés, notamment de Lucie Aubrac, Gilberte Brossolette, Andrée Viénot.

 

Sur proposition d’André Malraux, elle est promue Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur dès la première promotion «  Victoire » du 3 mai 1946

 

 

 

Source : Ces femmes qui ont réveillé la France  de J-L Debré

 

 

 

 

««««««

   

 

MARIE-ANGELIQUE DUCHEMIN-BRULON

 

1772-1859

 
 
DUCHEMIN

 

 

Marie-Angélique Duchemin, née le 20 janvier 1772 à Dinan et morte le 13 juillet 1859 à Paris, est la première femme à avoir été décorée de la Légion d’Honneur.

 

A 17 ans elle épousa le caporal André Brulon et, comme de nombreuses femmes à cette époque, elle suivit l’armée en campagne.  A la mort de son mari et de son père en 1792, elle décida de s’engager.

Elle fut rapidement promue caporal fourrier puis sergent –major grâce à son autorité et à sa bravoure au combat, comme au siège de Calvi en août 1794.

Lors de ce siège, elle fut grièvement blessée et, ses blessures mal soignées la poussèrent, en 1797, à déposer une demande d’entrée à l’Hôtel des Invalides où elle ne fut acceptée que 7 ans plus tard. Elle fut la première femme à  être admise à l’Hôtel des Invalides avec le grade de sous-lieutenant.

Elle y resta toute sa vie, prenant diverses responsabilités comme gérante du magasin d’habillement, jusqu’à sa mort en 1859. Elle reçut la visite de nombreuses personnalités politiques et militaires mais refusa systématiquement de voir Napoléon qu’elle accusait d’être responsable de la mort de son mari.

 

Sous la Restauration, elle reçut l’épaulette d’officier, et le 15 août 1851, ( Marie-Angélique Brulon  était alors âgée de 79 ans) Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République lui remit la croix de la Légion d’Honneur avec le titre de Chevalier.

 

 

Source : Les Vétérans de Napoléon 1er

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 04:43

 

 

 

 

La Société d’Histoire locale

 

« Villeparisis et son passé »

Vous présente tous ses meilleurs vœux

Pour cette nouvelle année

 

bonne-ann-e.jpg

 

 

 

 

SOCIETE D'HISTOIRE LOCALE

 

"VILLEPARISIS ET SON PASSE"

 

Musée

 

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès

77270 VILLEPARISIS

 

  DSC00760.JPG

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 04:05

 

 

La Société d’Histoire «  Villeparisis et son passé » vous souhaite un

 

JOYEUX NOEL

 

 

 

 

2a06bca6[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première messe de minuit

 

 

 

A la fin du VIème siècle, vers 590, le pape Grégoire 1er le Grand innove en célébrant une messe à minuit dans la nuit du 24 au 25 décembre. Grégoire instaure trois offices pour célébrer la naissance du Christ : une vigile le soir, la messe de minuit et un office le matin du 25. La croyance d’alors veut que Jésus soit né précisément à minuit. Pour la célébration de ces offices de la Nativité, le pape quitte la basilique Saint-Pierre de Rome pour se rendre dans celle de Sainte-Marie-Majeure. Après le concile d’Ephèse qui, en 431, proclama Marie « Mère de Dieu », le pape Sixte III fit édifier cette splendide basilique à la Vierge et fit venir de la grotte de la Nativité de Bethléem des fragments de mosaïques pour orner l’oratoire. Désormais, c’est dans la basilique Sainte-Marie-Majeure que les papes viennent célébrer les offices de Noël.

 

 

 

 

54d7af04[1]

 

 

 

 

 

 

bd286308[1]

 

 

 

e8ece7c7[1]

 

 

 

 

 

 

 

Source : Historia n°769

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 06:55

LE VENDREDI TREIZE

 

Pourquoi le vendredi 13 est une journée si particulière

 

carte postale ancienne muguet[2] 

  

 

 

 

Source : Sciences par J-L N

 

 

 

QUELQUES PARTICULARITES DEVOILEES GRACE AUX MATHEMATIQUES

 

 

 

C’est un vendredi particulier car les mathématiques appliquées au calendrier indiquent que le 13 du mois tombe un peu plus souvent le vendredi que n’importe quel jour de la semaine.

 

Sur 4000 ans, il y a 6880 vendredis 13 contre 6840 jeudis 13 (ou 6850 lundis ou mardis 13). Il a donc été possible de démontrer qu’il y avait forcément au moins un vendredi 13 par an et qu’il ne pouvait pas y en avoir plus de 3.

 

En 2013, il y en a 2 ; de 2009 à 2019, il y aura 21 vendredis 13.

 

 

 

 

1bctu96n[1] 

 

 

 

 

Toujours grâce aux mathématiques, il a été calculé que les intervalles de jours entre 2 vendredis 13 étaient codifiés. Ils sont de 27, 90, 181, 244, 272, 335, ou 426 jours. Donc 2 vendredis 13 peuvent être séparés par une durée supérieure à une année. Par exemple : du 13 août 1999 au 13 octobre 2000.

 

Le Vendredi saint, jour de la crucifixion de Jésus-Christ, est souvent cité comme étant à l’origine de la mauvaise réputation du vendredi, d’autant qu’au dernier repas, ils étaient 13 à table. ( le treizième est donc Judas)

 

7b893b59[1]

 

 

 

En Amérique latine, l’équivalent est le mardi 13 ; en Italie, c’est le nombre 17 qui est associé à la malchance, tandis qu’en Chine, c’est le nombre 4 dont la prononciation est très proche du mot signifiant «  mort ».

 

 

porte-bonheur-et-porte-malheur-un-marche-florissant-o20472[

 

 

 

 

Pourtant aucune donnée sérieuse ne peut faire pencher statistiquement la balance chance-malchance du vendredi 13 dans un sens ou dans l’autre. Alors pourquoi jouer plus à des jeux de hasard ce jour-là ?

 

 

conservez moi porte bonheur 02[1] 

 

 

Repost 0
Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article