Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 14:44

 

PROGRAMME DES ACTIVITES

SEPTEMBRE 2016

4 septembre 2016

La société d'histoire sera présente au forum des associations le 4 septembre au gymnase Aubertin, rue de Ruzé à Villeparisis. Vous pourrez rencontrer les membres du conseil d'administration, voir toutes les publications et réalisations de la Société d'histoire et adhérer.

 

17 et 18 septembre 2016

Journées du patrimoine

Le musée, géré par la Société d'histoire sera ouvert les 2 jours, matin et après-midi: 10à12h et 14 à 18h. Vous pourrez consulter des archives sur Villeparisis ( par exemple les terriers), les registres de généalogie. Une salle est consacrée à Balzac qui vécut à Villeparisis quelques années ainsi qu'à Madame de Berny. Ce musée est constitué de dons des Villeparisiens.

Musée

Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès

77270 VILLEPARISIS

 

17 septembre 2016

 

La dernière publication de la Société d'histoire: un recueil de souvenirs de Villeparisens, sera présentée par le président au Centre culturel de Villeparisis à 11h.

Le président de la société d'histoire est François Gagnepain, la vice-présidente: Danielle Thénault, le trésorier: Hervé Fourcaudot, les membres du conseil d'administration:

Daniel et Yvette Bernal, Josette Fourrey, Françoise Koel, Jacques Ulrich, Colette vendembilque.

Francis Ecoutin, fondateur de la société d'histoire en 1986 en est leprésident d'honneur.

 

La Société d'histoire vous adresse ses amitiés

 

 

Activirés de la Société d'histoire "Villeparisis et son passé"
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 11:01

SOUVENIR D'UN VILLEPARISIEN

 

Le meilleur souvenir à retenir des années de ma jeunesse est celui d’une totale et entière liberté, nous allions le jeudi et aux vacances dans les bois pour y cueillir des mûres, des framboises et des noisettes, sans oublier les châtaignes. A la période des fraises sauvages, nous en faisions des recettes agréables, et il y en avait beaucoup.

Nous allions aussi les dimanches d’été au bord d’un petit étang très profond situé à l’emplacement des pavillons de la rue des Mésanges, de la rue des Papillons et de la rue des Libellules. Cet étang était très fréquenté par les Parisiens, ainsi que par les habitants de la commune qui venaient taquiner le goujon et faire du canot en famille. Un petit cabanon avait même été construit pour se mettre à l’abri en cas de pluie.

Cela était très campagnard et avait son charme.

 

Monsieur POTTIER 

cp:F.Gagnepain

 

Histoire de Villeparisis: vacances
Histoire de Villeparisis: vacances
Histoire de Villeparisis: vacances
Histoire de Villeparisis: vacances
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:37

 

Témoignage d'une Villeparisienne

 

 

Les vacances autrefois

 

Pendant les vacances, les enfants allaient glaner dans les champs et couper l’herbe pour les lapins. Nous allions là où se trouve actuellement la ZAC, mais aussi dans les prés alentours, on partait avec une brouette dans laquelle on avait mis un sac et la faucille et aussi le goûter car il arrivait souvent que nous goûtions dans les prés en jouant avec les autres enfants. Cette vie au grand air nous faisait du bien, elle nous permettait de nous délasser joyeusement, et ce qui aurait dû devenir une corvée était pour nous un plaisir.

 

Le long de la voie Lambert, il y avait beaucoup de mures, en groupe nous allions les cueillir pour faire des confitures

 

Notre grande joie était d’aller «  là haut » sur le coteau nous promener avec nos parents sur la route stratégique vers le parc de Bondy, et même jusqu’à l’entrée de Clichy-sous-Bois. C’était peut-être loin, mais nous étions heureux

 

Madame JARRIER,    publié dans Villeparisis souvenirs 2001

 

histoire de Villeparisis: vacances d'autrefois
histoire de Villeparisis: vacances d'autrefois
histoire de Villeparisis: vacances d'autrefois
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 15:54

UNE JOURNEE DANS LE LOIRET (suite)

BRIARE

 

Samedi 11 juin 2016

 

 

 

Après le déjeuner, ce fut la visite du musée de la manufacture des émaux et céramiques de Briare, fondée au 19ème siècle par Jean-Félix Bapterosses : les importantes collections de faïence, boutons, perles et mosaïques des 19ème et 20 ème siècles témoignent de la richesse des différentes productions. Actuellement, l’usine est centrée sur une production de céramique.

Pour terminer cette journée, il ne restait qu’à visiter une cave et déguster les « côteaux du Giennois », production de la région.

 

 

 

Photos : F. Gagnepain

 

Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 15:25

UNE JOURNEE DANS LE LOIRET (1)

 

BRIARE

 

Samedi 11 juin 2016

 

 

Une quarantaine d’adhérents de la Société d’histoire « Villeparisis et son passé » se sont retrouvés ce samedi 11 juin pour une journée de visites et de convivialité.

 

Cette journée a débuté par une visite de la ville de Briare en petit train touristique : nous avons pu admirer les maisons anciennes, l’église et ses émaux. La promenade s’est poursuivie le long des bords de la Loire, qui témoignaient encore de l’importance des inondations qui avaient eu lieu quelques jours auparavant. Puis, ce fut l’embarquement pour une promenade –déjeuner de 3 heures sur le pont-canal et autres canaux autour de Briare.

Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Le Pont canal

Le Pont canal

Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
L'église et les émaux

L'église et les émaux

Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
Le Pont canal

Le Pont canal

Le Pont canal (détail)

Le Pont canal (détail)

Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 11:14

 

Julie Victoire Daubié

1824-1874

 

 

 

Julie-Victoire Daubié (1824-1874) fut la première femme française ayant obtenu le droit de se présenter au baccalauréat, qu'elle obtint à Lyon en 1861, elle y avait été refusée à Paris et à Aix au seul motif qu’elle était femme. En 1871, elle devint la première licenciée es lettres. En 1866, elle publia « La femme pauvre au XIXème siècle », dans lequel elle désignait l’état comme responsable de l’inégalité hommes-femmes dans l’emploi et en matière de salaires. Elle fut une militante féministe : droit de vote des femmes, défense des mères célibataires, dénonciation de la prostitution. Son combat pour l'éducation des femmes et leur accès à l'enseignement supérieur a inspiré la féministe anglaise Joséphine Butler qui a traduit en langue anglaise une partie de ses œuvres.

 

 

 

Sources : extraits d’articles de C.Proust, F.Labalette. (Historia, Le monde )

Julie Victoire Daubié

Julie Victoire Daubié

Published by villepage
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 17:23

 

 

Dictée

Voici le texte que Mesdames Fourrey et Carretié anciennes institutrices à l’école Anatole France ont choisi :

 

Un petit village

 

Il est caché dans la verdure, le petit village. Voici d’abord trois moulins posés parmi les îles gracieusement découpées, couronnées de quelques bouquets d’arbres au milieu d’une prairie d’eau : on ne pourrait donner un autre nom à ces végétations aquatiques si bien colorées qui tapissent la rivière, ondulent avec elle, se plient aux tempêtes de l’eau fouettée par la roue des moulins.

 

Puis, c’est un pont tremblant composé de poutrelles pourries, dont les piles sont couvertes de fleurs, dont les garde-fous sont plantés d’herbes vivaces et de mousses veloutées, des barques usées, un filet de pêcheur qu’on a étendu au soleil…Enfin, encadrées de noyers antiques apparaissent deux ou trois fermes, puis une trentaine de masures séparées par des jardins et des haies. Sur la hauteur, une très vieille église est couverte de tuiles noircies par le temps.

 

D’après H. De Balzac Le Lys dans la vallée, Larousse, édit.

 

Photos : D.Bernal

Après l'effort, la récompense

Après l'effort, la récompense

Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
Histoire de Villeparisis: dictée (Balzac) suite
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 13:59

DICTEE

 

Le samedi 4 juin, à l’école Anatole France à Villeparisis, a eu lieu une dictée pour adultes comme au Certificat d’Etudes. Une cinquantaine de Villeparisiens ainsi que des enfants ont participé dont Monsieur le Maire et des conseillers. La dictée choisie (dictée du certificat d’études) était tirée d’un roman de Balzac (qui a vécu et écrit à Villeparisis de 1819 à 1826) « Le Lys dans la vallée ». Le choix de ce roman s’imposait puisqu’il évoque les amours de Balzac et Madame de Berny à Villeparisis.

Cette sympathique manifestation se termina par un goûter, une remise de diplôme à chaque participant, ainsi qu’un jeu de cartes sur Balzac, créé par D&H Thénault pour la société d’histoire « Villeparisis et son passé ».

Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
Histoire de Villeparisis: dictée ( Balzac)
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 16:54

HONORE ET SA SOEUR LAURE

 

A l’âge de vingt ans, elle se marie avec Eugène Surville, rencontré à Villeparisis où il était affecté à l’entretien du canal de l’Ourcq. La cérémonie du mariage se déroule à Paris et le 18 mai suivant Laure quitte la maison familiale de Villeparisis pour Bayeux, et Honoré revient à Villeparisis et occupe alors la chambre de sa sœur.

Ils continuent de s’écrire et lui raconte la vie familiale. Ces lettres révèlent le manque l’un de l’autre : « tu as le chagrin d’être séparée de ta famille. N’avons-nous pas celui de ne plus te voir parmi nous, rire, sauter, disputer, jacasser, jouer ?... » et elles révèlent aussi la confiance mutuelle.

Honoré lui demande même de lui trouver une femme à épouser : « cherche –moi quelque veuve, riche héritière…vante-moi : 22 ans, bonnes façons, bon enfant, l’œil vif, du feu ! Et la meilleure pâte de mari que le ciel aît jamais pétrie. Je te donne 5% sur la dot et des épingles ». Honoré exigeait de sa future femme « fortune, beauté, jeunesse, rang social et il apportait en dot, outre le génie qui n’a pas cours chez les notaires, cent mille francs de dettes. »

 

Il rejoindra Laure et son mari à Bayeux, sur ordre de la mère de Balzac quand celle-ci découvrira sa liaison avec Madame de Berny, voisine des Balzac à Villeparisis, une femme de vingt-cinq ans plus âgée que lui (c’est-à-dire l’âge de sa mère).

 

Source : correspondance de Balzac

Maison des Balzac à Villeparisis

Maison des Balzac à Villeparisis

Maison de Laure de Berny à Villeparisis

Maison de Laure de Berny à Villeparisis

20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 17:32

Honoré de Balzac et sa sœur Laure

 A la naissance d’Honoré, les parents décidèrent de le mettre en nourrice à Saint-Cyr chez la femme d’un gendarme. Comme Honoré se porte bien, sa sœur l’a rejoint. Les deux enfants, comme tous les enfants, jouent, se promènent et font des bêtises.

Laure raconte dans ses souvenirs quelques-uns de leurs jeux : « Mon frère improvisait de petites comédies qui nous amusaient ; il écorchait pendant des heures entières les cordes d’un petit violon rouge et sa physionomie radieuse prouvait qu’il croyait écouter des mélodies. Aussi était-il fort étonné quand je le suppliais de finir cette musique qui eut fait hurler »

Elle ne date pas ce souvenir mais on peut estimer qu’Honoré était très jeune et avait peu de dispositions pour la musique ! Cette petite enfance commune, à peine coupée par de rares visites de leurs parents, a contribué sans nul doute à tisser ce lien indéfectible jusqu’à la fin de la vie d’Honoré. Les années suivantes, Laure les passe dans sa famille avec une gouvernante alors qu’Honoré est envoyé au collège.

histoire de Villeparisis: Balzac et sa soeur Laure (1)
Laure enfant

Laure enfant