Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 17:16
Stèle commémorative devant le musée au parc Honoré de Balzac

Stèle commémorative devant le musée au parc Honoré de Balzac

                                             SOUVENIR 17 AVRIL 1942

Cette plaque a été inaugurée le 27 avril 2003 par Monsieur Hennequin, maire de Villeparisis en hommage à deux Villeparisiens morts en camp de déportation et à un Villeparisien fusillé le 17 avril 1942 au Mont Valérien. Cette plaque remplace une plaque installée initialement place Henri Barbusse apposée sur un arbre ramené du camp de Mauthausen par le fils de Monsieur Julien Delespinay ; cet arbre fut gravement endommagé par la tempête du 26 décembre 1999 et n’existe plus aujourd’hui.

 

 Monsieur Julien Delespinay

Il a été arrêté le 8 octobre 1941 pour faits de résistance à l’ennemi. Chargé de la distribution de tracts appelant à la résistance, il fut le seul de son groupe à être arrêté. Du 8 octobre 1941 au 22 mars 1944, il fut emprisonné successivement à la prison de Meaux, à la prison de la Santé à Paris, à celle de Fresnes puis à Caen, Fontevrault, Blois et Compiègne. En mars 1944, il fut déporté au camp de Mauthausen où il resta jusqu’en décembre 1944, date à laquelle il fut déporté à Auschwitz. Il mourut le 18 ou 19 janvier 1945.

 

Monsieur Gabriel Rey

Il fut également résistant de la première heure. Arrêté, il fut emprisonné et déporté dans le camp d’Auschwitz où il mourut en 1941.

 


Monsieur Guisco Spartaco

 René Spartaco Guisco dit Spartaco, né en Italie en 1911. Ses parents se sont réfugiés en France en 1921, et ont été naturalisés français en 1932. La famille Guisco s’est installée à Villeparisis, avec ses quatre enfants. Guisco Spartaco faisait partie des francs-tireurs qui effectuaient des reconnaissances avec le groupe de Fabien aux environs de Nantes. Suite à l’exécution d’un groupe de jeunes Français par les Allemands, Guisco Spartaco avec son groupe de résistants, en guise de représailles captura un gradé allemand Karl Hotz dans un hôtel de Nantes avant de le fusiller sur une des places de la ville. Cet attentat déclencha la fusillade d’otages à Chateaubriand le 21 octobre 1941 (parmi lesquels Guy Moquet). Monsieur Guisco Spartaco fut arrêté, jugé à la Maison de la Chimie et fusillé au Mont Valérien le 17 avril 1942.

 

 

 

 

Partager cet article

Published by villepage
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 14:48

Se soigner à Villeparisis Entre 1920 et 1930

 

Dans les premières années qui suivirent la guerre 1914/1918, le seul médecin était le docteur Alès. Il habitait en face la mairie, car Villeparisis, alors, n’était constitué que du Vieux Pays.

Non seulement, il conseillait des médicaments, mais donnait aussi les premiers soins, car il n’y avait pas d’infirmière. Il prescrivait surtout des médicaments usuels : alcool à 90°, teinture d’iode, pommades diverses, farine de lin et de moutarde, aspirine…Il y avait aussi toutes les tisanes.

Comme il n’y avait pas de pharmacien, il fallait aller chercher les médicaments à Paris, Sevran ou Aulnay. Vers 1925-27, le pharmacien d’Aulnay eut l’idée d’envoyer un employé avec une voiture pour prendre les commandes ou les livrer.

Lorsqu’à cause de son âge et de sa santé, le docteur Alès quitta Villeparisis en 1927, il fut remplacé par le docteur Théophilidès, d’origine grecque, qui s’installa près de la gare au début de la rue Eugène Varlin.

Les lotissements de l’Arneuse s’étaient peuplés, un pharmacie s’était construite sur la place du marché. Comme très peu de personnes avaient le téléphone, les gens du Vieux Pays ayant besoin du médecin se faisaient inscrire au bar de la Mairie ou au bureau de tabac de l’avenue Jean Jaurès.

 

Sources : Villeparisis au fil des temps de Jacques Lime

Témoignage de M.Pottier paru dans Villeparisis souvenirs 1986

 

 

Histoire de Villeparisis: la santé
Histoire de Villeparisis: la santé
Histoire de Villeparisis: la santé

Partager cet article

Published by villepage - dans histoire
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 21:18
Eglise Saint-Martin

Eglise Saint-Martin

Les enfants de chœur et la semaine sainte

 

d’après Jacques Lime VILLEPARISIS Jadis et Naguère

 

 

 

 C’est le printemps 1901 ou 1902, dans les maisons , les femmes font le ménage à fond et mettent à bouillir dans leur lessiveuse le linge sale accumulé pendant l’hiver, car, maintenant il pourra sécher plus facilement.

La période de Carême s’achève et dimanche, ce sera Pâques, c’est la Semaine Sainte. Pour les enfants de chœur de Villeparisis, c’est un moment très important, car c’est celui où ils vont être récompensés de leur assiduité au service de l’Eglise.

Dès le Jeudi Saint, « l’Emilie Camille », la grosse cloche qui veille en haut du clocher de l’église Saint-Martin se tait. C’est la seule époque de l’année où on ne l’entend plus. Le Vendredi Saint, la cloche est toujours silencieuse. On dit qu’elle est partie à Rome et qu’elle ne reviendra que pour Pâques. Alors pour suppléer à cette défection, les enfants de chœur, dès 4 heures du matin ( ce n’était vraiment pas des paresseux !) passent dans les rues pour annoncer les offices en faisant retentir des crécelles, tout en chantant : « Réveillez-vous, gens qui dormez, Priez pour les trépassés ! » Puis, nouveaux coups de crécelle et nouveaux appels.

Certes, il fallait déambuler longtemps, la messe n’ayant lieu qu’à 8 heures. Mais c’était amusant. Le Samedi Saint, dans l’après-midi, les enfants de chœur ( parmi lesquels Robert Lime, qui a transmis ce récit à Jacques Lime) vont asperger l’intérieur des maisons avec de l’eau bénite nouvelle, munis du goupillon et du bénitier, ainsi que d’un panier d’osier. Après l’aspersion, ils chantent « Alleluia » et mettent dans le panier les œufs et l’argent qu’on leur donne et qu’ils se partageront, le soir, les visites terminées.

En ce temps-là, l’abbé MARC était le curé du pays.

 

 

Partager cet article

Published by villepage
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 10:36
Activités de la société d'histoire"Villeparisis et son passé": Assemblée générale
Activités de la société d'histoire"Villeparisis et son passé": Assemblée générale

La Société d’histoire

Villeparisis et son passé

ACTIVITES 2015

 

14 JANVIER : galette à la salle Wissols, chemin des petits marais (derrière le collège Gérard Philipe) parking assuré ;

7 MARS : Stand à la réunion de généalogie à Claye-Souilly

14 MARS : Assemblée générale à 9h30 à la Maison pour Tous

16 AVRIL : après-midi : promenade-visite guidée dans Paris sur le thème « Le Paris de la Révolution » (quartier de l’Odéon, du couvent des Cordeliers à la statue de Danton, du Procope au théâtre de l'Odéon,) on revit l'histoire de la Révolution. (durée 1h30) Inscription avant le 5 avril

 

18 JUIN : à Paris : visite du musée du vin et repas raffiné au musée Le musée du Vin est implanté dans d’anciennes carrières du Moyen Âge, qui ont servi de celliers au XVe siècle. Les frères du couvent des Minimes (Passy) produisaient alors un vin très apprécié du roi Louis XIII, à partir des récoltes viticoles du flanc des coteaux de la Seine. La rue des Eaux, où siège actuellement le musée, tient son nom de la découverte au XVIIe siècle de sources thermales qui ont été exploitées pendant 200 ans. Inscription avant le 5 avril

L’après-midi après le déjeuner, possibilité de se promener en bordure de Seine, au Champ de Mars, visite de la Maison de Balzac à côté du musée du vin ou balade sur la Seine

 

JUILLET/AOUT/musée ouvert tous les samedis

 

6 SEPTEMBRE : Forum des associations au gymnase Aubertin : stand de l’association

 

19/20 SEPTEMBRE : Journées du patrimoine : musée ouvert

 

3 OCTOBRE : en remplacement du voyage en Belgique : sortie en car en Eure et Loir : le matin, visite guidée du château d’Anet (qui a abrité les amours de Diane de Poitiers et Henri II), déjeuner au restaurant, et l’après-midi, visite du musée du peigne. Inscription avant le 20 juin

 

29 NOVEMBRE : repas au restaurant

DECEMBRE : date et visite à préciser

Partager cet article

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 05:03

 

 

La Société d’Histoire Locale

Villeparisis et son passé

 

Bilan des activités de l’année 2014

 

Association :

70 adhérents

Assemblée générale le 8 mars : 62 présents ou représentés

Présence de l’association aux assemblées générales des sociétés d’histoire voisines et amies ainsi qu’aux CA d’AFLO dont nous sommes membres fondateurs

Contact avec l’APM de Mitry pour éventuellement organiser des sorties communes 

Stand au forum des associations le 7 septembre au gymnase Aubertin

Le conseil d’administration s’est réuni 4 fois : janvier, mars, juin et novembre

Le président de l’association, à titre personnel, a présenté une exposition : Le service santé au cours de  la 1ère guerre mondiale au centre culturel  de Villeparisis en septembre-octobre 2014

Tous nos remerciements à Françoise Fontaine,  notre guide bénévole pour la visite de l’église du Raincy.

Vente de jeux sur Balzac exceptionnelle : 400 jeux  aux Editions Dusserre pour un client

 

Blog de l’association : villeparisis-histoire.over-blog.com

Suivi et actualisation chaque semaine du blog depuis sa création  le 28/04/2008.

Statistiques d’over-blog :

 459  articles publiés (un article par semaine) dont 172 sur l’histoire de Villeparisis, 32 sur Balzac, 143 sur les activités de l’association  agrémentées de photos de D.Bernal et F.Gagnepain .

45466 visiteurs (moyenne de 45 visiteurs par jour), 105953  pages vues depuis la création

En 2014 :  8621  visiteurs et 17050 pages vues

Journée record : le 8/9/2010 (278 pages vues) et le mois record septembre 2011 (2349 pages vues)

Provenance des visiteurs : 7% par les moteurs de recherche, 74  %provenance externe,  19%provenance directe

Contacts : avec un ancien villeparisien : H.Lepori qui a envoyé quelques anecdotes, avec J-P Damie, descendant de la famille Lime qui envoie des documents et avec un descendant de Balzac (par sa sœur Laure Surville)  résidanr aux Antilles. Un historien de historic 93’a envoyé des renseignements.

 Demande de renseignements sur  Jacquin. ( rue et famille)

 

 

Musée :

Le musée a été ouvert chaque samedi matin de 10h à 12h, même en juillet et août, et de plus pour la fête du parc, les journées du patrimoine, et il a accueilli  158 visiteurs (contre 85 en 2013)

Visite de  5 classes : écoles Renan, Joliot-Curie, et Barbara. (104 élèves en tout).

 

Section généalogie :

La section s’est  réunie le 1er et le 3èmemercredi de chaque mois et a tenu un stand à l’exposition généalogique de Lagny le 26 avril.

 L.Martin a fait l’arbre généalogique de Monsieur de Ruzé, maire de Villeparisis

 

Sorties :

 

29 janvier : galette des rois à la salle Wissols : 52p

8 avril : visite de l’église du Raincy 20p.

27 mai : sortie en car dans l’Oise : visite de la cathédrale de Beauvais et du village de Gerberoy 40p

18 juin : repas convivial sur La péniche à Meaux : 20p

11 octobre : sortie à Compiègne annulée

17 novembre : visite guidée du musée Carnavalet : 15p

7 décembre : déjeûner au restaurant : 36p

 

Partager cet article

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 01:16
Activités de la société d'histoire"Villeparisis et son passé": Assemblée générale
Activités de la société d'histoire"Villeparisis et son passé": Assemblée générale
Activités de la société d'histoire"Villeparisis et son passé": Assemblée générale

~~COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE

Société d’histoire « Villeparisis et son passé »

Association loi 1901 déclarée le 7 avril 1986 n°5886, siret n° 488 260 043 00010 APE 913E

 

 

~~Le 14 mars 2015 à 9h30 A la Maison Pour Tous à Villeparisis

Après la signature de la feuille de présence et le paiement des cotisations, le président, François Gagnepain, ouvre la séance à 9h45 (57 personnes présentes ou représentées sur 70 adhérents à jour de leur cotisation au 31 /12/2014.)

Le président remercie Madame Dominique Fages conseillère municipale, présente les excuses de Madame Pélabère, conseillère générale, accueille les présidents d’associations voisines et amies : Mme Haeberlé représentant l’AROEHM, M. Fauveau, l’APM, M. Haeberlé, l’AROEHM ET L’APM, M Revel, représentant la SEHT et AFLO, M Clément, président de la Société d’Histoire de Claye et des environs.

 

Il évoque les adhérents disparus cette année et demande quelques instants de silence.

Avant de passer à l’ordre du jour, François Gagnepain présente un livre qui vient de paraitre « Les écrivains de Seine et Marne » qui contient un chapitre sur Villeparisis et Balzac écrit par Danielle Thénault.

Ensuite, il cède la parole à la vice-présidente, Danielle Thénault, pour le rapport d’activité (voir pièce jointe)

1/ bilan des activités. Le bilan est approuvé à l’unanimité.

2/ Le rapport financier est présenté par le trésorier Hervé Fourcaudot. Le bilan est approuvé à l’unanimité.

3/ Année 2015 Le budget prévisionnel, présenté par Hervé Fourcaudot est adopté à l’unanimité. Présentation du programme des activités et sorties pour 2015 par Danielle Thénault ( pièce jointe)

L’année 2016 est envisagée car ce sera le trentième anniversaire de la Société d’Histoire « Villeparisis et son passé » créée par M Francis Ecoutin en 1986

Personne ne demandant la parole, le président remercie une nouvelle fois les personnes présentes et les invite à prendre le verre de l’amitié.

Le Président François Gagnepain

 

 

Partager cet article

Published by villepage - dans activités
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 13:04
Activités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"GénéalogieActivités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"GénéalogieActivités de la Société d'histoire"Villeparisis et son passé"Généalogie

 

GENEALOGIE

 

~~Participation à la Journée Inter-Cercles de généalogie Le 7 mars 2015 à Claye-Souilly

 

La section « généalogie » de la Société d’Histoire locale « Villeparisis et son passé » était présente lors de cette manifestation organisée par le Cercle généalogique de la Brie à la salle « Planète Oxygène » à Claye-Souilly le 7 mars 2015. A cette occasion, les visiteurs ont pu consulter les relevés d’Etat Civil de Villeparisis : naissances, mariages, décès jusqu’en 1903.

De plus, ils ont pu admirer et acheter les publications de La Société d’histoire : Les livres : Villeparisis et son histoire Villeparisis, mémoire en images Une série de marque-pages : Société d’Histoire Locale, Et le jeu de 7 familles sur Balzac, réalisé à l’occasion des 25 ans de la Société d’histoire « Villeparisis et son passé ». La Société d’histoire remercie les visiteurs.

 

 

 

 

~~La Société d’Histoire Locale « Villeparisis et son passé » section « Généalogie »

se réunit au Musée Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 77270 VILLEPARISIS (petite porte de droite du Parc Honoré de Balzac)

le 1er et le 3ème mercredi de chaque mois à partir de 20h30

Pour l’aide à la recherche et à l’élaboration de votre arbre généalogique ascendant et/ ou descendant

Nombreux ouvrages et documents en consultation libre Il est possible de consulter le dépouillement des actes d’état civil de 1668 à 1903 (naissances, mariages, décès) de Villeparisis Pour tous renseignements : 06 30 28 60 39

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by villepage - dans activités
commenter cet article
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 06:35

640px-Félicie de Fauveau[1]

 

portrait par Ary Scheffer

 

 

 

felicie-de-fauveau[1]

 

 

 

Une femme remarquable

 

Félicie de Fauveau, première femme sculptrice

 

1801-1886

 

 

 

Elle avait fait les choix les plus difficiles : être sculpteur, féministe, légitimiste, catholique, loyale jusqu’à l’abnégation, et  fidèle.

Née à Livourne, elle arrive en France sous la Restauration avec sa famille. En 1824, après quelques essais de peinture à l’huile, elle se tourne vers la sculpture. Ainée d’une famille de quatre enfants, elle subvient aux besoins de la famille avec laquelle elle vivra toute son existence.

Ses convictions l’entrainent dans les révoltes vendéennes de 1831 aux côtés de la duchesse de Berry et de son amie  Félicie de la Rochejaquelein. Félicie de Fauveau dira qu’elle ne revendique pas l’émancipation de son sexe, mais que «  c’est le rôle des femmes de rappeler aux hommes le sens du devoir et leur fidélité au roi et à Dieu ».

En 1831, elle se fait prendre et est incarcérée. Elle est condamnée à la déportation et  s’exile, alors, à Florence avec sa famille où elle vivra jusqu’à sa mort en 1886.

A Paris, elle travaille dans son propre atelier et fréquente de nombreux artistes dont Ary Scheffer qui fera son portrait. Sa première exposition en 1827 remporte un très grand succès.

Ses œuvres (portraits, fontaines, bénitiers en marbre ou en albâtre) révèlent son rêve de chevalerie au féminin, sa passion pour le Moyen Age. Elle réalisa aussi des pièces décoratives : bracelets, poignées de sabre, presse-papier d’une extrême délicatesse. Elle fut ignorée des historiens d’art, mais pas des collectionneurs ni des mécènes.

 

Sources :Télérama «  Félicie de Fauveau, l’amazone de la sculpture 10/07/13

 

 

 

87437011 o[1]

felicie de fauveau autoritratto con il levriero sable 1846[

 

 

 

 

220px-Fauveau Buste (2007 1 1)[1]

Partager cet article

Published by villepage - dans Histoire en général
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 03:41

 

 

 

 

La Société d’histoire

 

Villeparisis et son passé

 

ACTIVITES  2015

 

 

 

DSC00760.JPG

 

 

 

 

 14 JANVIER : galette à la salle Wissols, chemin des petits marais (derrière le collège Gérard Philipe) parking assuré ;

7 MARS : Stand à la réunion de généalogie à Claye-Souilly

14 MARS : Assemblée générale à 9h30 à la Maison pour Tous

 16 AVRIL : après-midi : promenade-visite guidée dans Paris sur le thème «  Le Paris de la Révolution » (quartier de l’Odéon, du couvent des Cordeliers à la statue de Danton, du Procope au théâtre de l'Odéon,) on revit  l'histoire de la Révolution. (durée 1h30)

Inscription avant le 5 avril

18 JUIN :  à Paris : visite du musée du vin et repas raffiné au musée

 

Le musée du Vin est implanté dans d’anciennes carrières du Moyen Âge, qui ont servi de celliers au XVe siècle. Les frères du couvent des Minimes (Passy) produisaient alors un vin très apprécié du roi Louis XIII, à partir des récoltes viticoles du flanc des coteaux de la Seine. La rue des Eaux, où siège actuellement le musée, tient son nom de la découverte au XVIIe siècle de sources thermales qui ont été exploitées pendant 200 ans.

Inscription avant le 5 avril

L’après-midi après le déjeuner, possibilité de se promener en bordure de Seine, au Champ de Mars, visite de la Maison de Balzac à côté du musée du vin ou balade sur la Seine

JUILLET/AOUT/musée ouvert tous les samedis

6 SEPTEMBRE : Forum des associations au gymnase Aubertin : stand de l’association

19/20 SEPTEMBRE : Journées du patrimoine : musée ouvert

3 OCTOBRE : en remplacement du voyage en Belgique : sortie en car en Eure et Loir : le matin, visite guidée du château d’Anet (qui a abrité les amours de Diane de Poitiers et Henri II), déjeuner au restaurant, et l’après-midi, visite du musée du peigne.

Inscription avant le 20 juin                

 

29 NOVEMBRE : repas au restaurant

DECEMBRE : date et visite  à préciser

 

Partager cet article

22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 05:55

 

 

 

SOUVENIRS D’UNE VILLEPARISIENNE

 

   

 

 

Pour reprendre les souvenirs chronologiquement, Villeparisis c’était :

 

- les charrettes de pailleux qui traversaient le bourg à grand bruit

 

- les soldats de la territoriale, qui en 14/18 savaient s’amuser dans les cafés

 

- la sévérité de Mr et Mme Douine, les instituteurs

 

- la rudesse des mœurs de l’époque, violence des hommes fréquentant un peu trop les cafés vis-à-vis de leur femme, dureté de certains parents avec les enfants. Rejet de ceux qui n’étaient pas dans la norme.

 

- Monsieur Edouard Chartier, ingénieur domicilié rue de Courtry. Il avait présidé aux travaux d’électrification de la ville de Naples. Il était revenu en France, accompagné d’un serviteur, le second compagnon de ma grand-mère.

 

-  les fêtes au Vieux Pays : le lundi de Pentecôte

 

- le curé qui expliquait la religion (vers les années 1920) à ces enfants pauvres en utilisant cette image :

 

«  Le Bon Dieu, c’est quand le porte-monnaie est plein, le Diable, c’est quand il est vide. »

 

- le fossé entre la vie du Vieux-Pays et celle des lotissements. Deux communautés voisines mais séparées. Et même lorsque ma famille après 1945 loua une maison en bois, rue des abeilles, derrière l’étang, il n’y eut guère d’osmose. Villeparisis, c’était le Vieux Pays.

 

- la remise des prix, moment de fierté pour la famille où l’on recevait ces livres, véritable richesse pour une famille pauvre  où l’on n’avait pas d’argent pour en acheter.

 

 

 

Ma famille quitta Villeparisis en 1952.

 

 

 

Pour terminer, je citerai deux refrains de Villeparisis que ma grand-mère chantait dans sa jeunesse :

« Chouette du Pin

You de Courtry

Claque-sabots de Villeparisis »

 

Celui-ci pour encourager les Bleuets de Villeparisis :

«  Y en a pas pour les dégotter (surpasser)

C’est les barbeaux, c’est les barbeaux (bleuets)

C’est les barbeaux de Villepataud »

 

 

 

20051208 078chorale

 

LA CHORALE

 

 

 

20051123 071

 

 

LE PATRONAGE

 

 

 

 

20051208 073les bleuets

 

 

LES BLEUETS

 

 

 

 

 

Texte de Danièle Montré publié dans le bulletin n°43/44 en 2004 de la Société d’histoire « Villeparisis et son passé »

 

Partager cet article