Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Villeparisis - Histoire
  • : blog de la Société d'Histoire de Villeparisis - Association Villeparisis et son passé (77270)
  • Contact

 
 

Recherche

Musée d'Histoire-Villeparisis


Parc Honoré de Balzac

60 rue Jean Jaurès 

77270 VILLEPARISIS

 Ouverture tous les samedis matins

de 10h à 12h

et sur rendez-vous

  Entrée gratruite

 
 
 
 
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 13:42

 

 

Balzac en Ukraine ( suite)

 

Eweline Hanska

Eweline Hanska

château  de Wierzchownia

château de Wierzchownia

Wierzchownia est un château de la fin du 18e siècle, construit par l'architecte italien Blerio.  Il a appartenu à Madame Hanska et à son époux, Monsieur Hanski, mort en 1841.

Balzac y a séjourné à plusieurs reprises : entre septembre 1847 et janvier 1848 puis, très malade, entre octobre 1848 et avril 1850. Cette demeure était somptueuse, comme en témoigne une lettre envoyée par Balzac à sa soeur  où il relate son installation: 

«  En  ce moment, j'ai un délicieux petit appartement composé d'un salon, un cabinet et une chambre à coucher ; le cabinet  est en stuc rose, avec une cheminée, des tapis superbes et des meubles commodes, les croisées sont toutes en glace sans tain, en sorte que je vois le paysage de tous les côtés. Ceci peut te faire imaginer ce que c'est que ce Louvre de Wierzchownia, où il y a cinq à six appartements de ce genre à donner ». (A Laure Surville. - Correspondance de Balzac . - Paris : Éditions Garnier frères, 1969 . - tome V. - p. 265. Cité dans PIERROT Roger. - Honoré de Balzac. - Paris : Librairie Arthème Fayard, 1994. - p. 466)

 

aîle de Balzac au châreau

aîle de Balzac au châreau

  En 1849-50, c'est le dernier périple marqué par leur union, qu’il ressent comme urgente. Ils se marient à l’église de Berditchev en 1850 , petit village qui marque l’arrivée de Balzac sur ces terres inconnues invitant à « l’amour, à l’écriture et au silence », insistait l’écrivain.

dernier voyage de Balzac de Paris en Ukraine

dernier voyage de Balzac de Paris en Ukraine

église de Berditchev

église de Berditchev

détail de l'église

détail de l'église

intérieur de l'église

intérieur de l'église

 

  Rentrés tous deux à Paris, Balzac s’éteint rapidement. Ewa Hanska, restée dans la capitale française, rejoindra son époux dans l’éternité en 1882, enterrée à ses côtés au Père Lachaise

le lac que Balzac voyait de son bureau

le lac que Balzac voyait de son bureau

Le château de Mme Hanska et ses quelques 20 000 ha de terres autour se situe tout près de Kiev, en Pologne alors, en Ukraine aujourd’hui. Transformé en Lycée agricole apparemment, on y visite les quelques pièces de l’appartement de Balzac.

salon de Balzac actuellement

salon de Balzac actuellement

bureau de Balzac

bureau de Balzac

aîle de Balzac en 2010

aîle de Balzac en 2010

buste de Balzac à Berditchev

buste de Balzac à Berditchev

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2022 6 17 /09 /septembre /2022 09:44

 

Balzac en Ukraine (1)

 

 

 

À l'automne 1831, Balzac  reçoit d’Odessa une lettre admirative signée « L’Étrangère ». La mystérieuse correspondante écrit notamment : « […] votre génie me semble sublime mais il faut qu’il devienne divin…Vous êtes un météore lumineux… Vous avez en peu de mots tout mon être, j’admire votre talent, je rends hommage à votre âme ; je voudrais être votre sœur… ».

 

Balzac tombe aussitôt amoureux de cette « Étrangère » : la comtesse Eveline (Ewa) Hanska (1805-1882) descend d’une des vieilles familles de l’aristocratie polonaise d’Ukraine . C’est une riche héritière membre d’une des lignées les plus influentes et les plus fortunées, obéissant au Tsar de toutes les Russies. Cette jeune et belle femme, slave de la tête au pied, s’ennuie à mourir dans son château de Wierzchownia.  En 1819, elle épouse le comte polonais Wacław Hański, un maréchal de la noblesse de Volhynie, riche propriétaire terrien, de vingt-cinq ans son aîné et d'une santé fragile. Ensemble, ils auront six enfants dont seule une fille, Anna, née en décembre 1828, survivra.

 

Eveline Hanska

Eveline Hanska

Wierzchownia

Wierzchownia

le château

le château

 

 Heureusement, elle lit, parle et écrit couramment le français, l’anglais, l’allemand, le russe et le polonais. Au XIXe siècle la langue de Voltaire est connue et pratiquée par les milieux cultivés d’Europe. Les livres de Balzac ont enflammé son imagination. Balzac répond à sa lettre passionnée en terminant par ces mots : « Je vous aime, Inconnue ». C’est le début d’une relation qui va durer 18 ans, au cours desquels, Balzac lui enverra 414 lettres.

Honoré rêve de la voir. La comtesse Hanska fait le voyage jusqu’en Suisse. Ils se rencontrent pour la première fois au bord du lac de Neuchâtel, dans les derniers jours de septembre 1833. Coup de foudre ! Elle porte ce jour-là une robe couleur pensée. Ce sera la couleur fétiche de Balzac durant toute sa vie.

le banc de Neuchatel

le banc de Neuchatel

Neuchatel

Neuchatel

Partager cet article
Repost0
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 14:23

 

Le canal de l'Ourcq

 

usine élévatoire de Trilbardou

 

L’usine élévatoire de Trilbardou est une machine hydraulique  située à  Trilbardou qui permet d'alimenter le Canal de l'Ourcq en eau de la Marne. Elle se trouve en contrebas du canal, à 39 km du bassin de la Villette .

 

Cette machine, datant de 1865 et classée monument historique en 1989, est toujours en état de fonctionnement, mais l'alimentation en eau du canal est désormais essentiellement assurée par des pompes électriques installées dans un bâtiment à l'entrée du site

 

Le barrage sur laMarne  fournissait l'énergie à l'usine élévatoire, avant que la roue Sagebien soit relayée par des pompes électriques

Le Canal de l'Ourcq, mis en service en 1821, est essentiellement alimenté en eau par la rivière Ourcq , la Beuvronne et la Thérouanne et d'autres affluents mineurs de l'Ourcq.

Toutefois, les étés 1858 et 1865 furent des périodes de sécheresse durant lesquels la navigation sur le canal fut pratiquement paralysée. La Ville de Paris obtint deux décrets du 14 avril 1866 l'autorisant à puiser de l'eau de la Marne sur deux sites situés, l'un à Isles-les-Meldeuses et l'autre à Trilbardou, là où le canal était établi à proximité de la rivière.

 

Photos: Daniel Bernal

 

 

 

Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Le canal de l'Ourcq: usine élévatoire de Trilbardou
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:58

 

Le Canal de l’Ourcq

 

Bicentenaire de l’ouverture à la navigation

 

 

Historique

 

 

Comme il était utilisé comme voie de communication entre Paris et Meaux, de multiples embarcadères furent établis sur ses rives et, pour éviter l’évaporation de l’eau, les bords furent plantés de peupliers.

La mise en eau du bassin de La Villette a lieu  le 2 décembre 1808. Ensuite le 15 août 1809, les eaux de la Beuvronne coulent à la Fontaine des Innocents à Paris, puis le 15 août 1813, le premier bateau part de Claye et arrive à La Villette.

Un des ingénieurs chargés de la construction, Monsieur Surville rencontra la famille Balzac qui habitait Villeparisis à cette époque et  épousa Laure de Balzac en 1820.

En 1866, un décret de Napoléon III autorise le pompage de la Marne pour parfaire le débit du canal de l’Ourcq en période d’étiage. On entreprend, alors, la construction de l’usine élévatoire de Trilbardou et celle de Villers-les-Rigault à Isles-les-Meldeuses.

C’est en 1803, sur l’ordre de Bonaparte, alors Premier Consul, que furent entrepris les travaux de terrassement du canal de l’Ourcq.
Napoléon visita lui-même les travaux de creusement entre Aulnay et Sevran le 27 février.
La navigation ne fut ouverte qu’en août 1813 entre Paris et Claye.
En 1818, le gouvernement du roi Louis XVIII, alléguant des embarras financiers, abandonna l’entreprise du canal de l’Ourcq à la Société Hainguerlot et Cie, chargée de poursuivre  les travaux d’aménagement du cours d’eau jusqu’à la rivière Ourcq. Les travaux devaient être terminés dans un délai de 4 ans.
Selon Léon Risch, historien régional, un service de transport de voyageurs avait été créé vers 1820 entre Claye et Paris au moyen d’une «  galiote » qui empruntait le canal de l’Ourcq.
Une vingtaine d’années plus tard, sous le règne de Louis-Philippe, des essais furent tentés afin de déterminer s’il serait possible d’améliorer ce système de transport ; les résultats furent concluants.

Le 26 juillet 1837, un bateau chargé de 4500kg s’élance sur le canal de l’Ourcq. Le service sera créé entre Paris et Meaux, à la vitesse de 16km/heure. Par la suite, ces gondoles tirées par 3 chevaux (ce qui nécessitait de nombreux relais) transportèrent des voyageurs. Les bureaux des messageries se trouvaient à Paris et à Meaux. Les départs avaient lieu à La Villette à 8h30 et l’après-midi à 14h, avec horaires identiques en sens inverse.     

 Prix du voyage aller dans les premiers salons : 1,25F

Prix du voyage aller dans les deuxièmes salons :1F

A noter que les salons étaient chauffés en hiver.

Des arrêts étaient prévus à Bondy, à Sevran, au pont de Villeparisis, à la Rosée, à Claye et Meaux.

 

Les flûtes de l’Ourcq

 

Elles ne portent pas de nom, seulement des numéros. Ces péniches, appelées « flûtes » étaient construites spécialement pour ce canal, dont le gabarit réduit n’acceptait pas la navigation des péniches standard qui circulaient sur les autres cours d’eau. Elles étaient construites sur plusieurs chantiers installés sur le canal, en particulier à Lizy- sur-Ourcq.

 

CP/ FRAN9OIS  GAGNEPAIN   Photos: DANIEL BERNAL

 

flute de l'Ourcq

flute de l'Ourcq

Le canal de l'Ourcq : anniversaire (2)
Le canal de l'Ourcq : anniversaire (2)
dessin d'une galiote

dessin d'une galiote

Le canal de l'Ourcq : anniversaire (2)
Le canal de l'Ourcq : anniversaire (2)
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:27

 

 

Le Canal de l’Ourcq

Bicentenaire de l’ouverture à la navigation

 

 

Historique

 

 

 

 

Le projet de percement d’un canal susceptible d’alimenter en eau potable la capitale vit le jour dès l’Ancien Régime : sous Henri IV et Louis XIV, on eut l’idée d’exploiter le cours de l’Ourcq, petite rivière d’Ile de France qui prend sa source en forêt de Ris (département de la Marne). Des travaux furent entrepris vers 1676 par Paul Riquet, l’ingénieur qui fit percer le canal du Midi.

C’est Napoléon qui prit la décision car les besoins en eau de Paris croissaient rapidement ; le décret fut signé le 29 Floréal an X (19 mai 1802). La première pierre est posée le 23 septembre. Le financement est pris sur le produit de l’octroi, complété par une taxe sur les vins. Le décret ordonne l'ouverture d'un canal de dérivation de la rivière de l'Ourcq, vers un bassin de la ville, situé près du village de la Villette, et l'ouverture d'un canal qui part de la Seine (au-dessus du bassin de l'Arsenal ) et rejoint les bassins de La Villette.

 

Le projet initial est soumis en janvier 1804. Il comporte la grande originalité de concevoir un canal à la fois navigable, et donc avec une vitesse de flux lente, et d'eau potable, pour lequel il faut absolument éviter les eaux stagnantes (tels dans les biefs  d'écluses). Sa troisième fonction consiste à alimenter les canaux Saint-Martin et Saint-Denis, conçus en même temps dans le but d'éviter aux bateaux la dangereuse traversée de Paris par la Seine au courant vif et pas encore régularisée par les barrages qui seront construits au cours de la seconde moitié du 19ème siècle .

Ce canal établi sur une pente de 10m environ aurait une longueur de 108km entre Port aux Perches, près de Silly la Poterie (Aisne) et le bassin de La Villette. Les travaux de percement commencèrent en mars 1805 sous la direction de l’ingénieur Girard.

 

Napoléon vint inspecter les travaux sur le territoire de Sevran, et vu l’état des berges, il ne put aller jusqu’à Claye que par la route. Le cortège emprunta, donc, la route d’Allemagne (RN3 actuelle), ce qui lui fit traverser Villeparisis en grande pompe le 28 février 1803.

 

 

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Villeparisis

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2022 3 13 /07 /juillet /2022 13:50

 

Fêtes du 13 et du 14 juillet 1924

à la gare et au canal

 

Cartes postales de François Gagnepain

Histoire de Villeparisis: Fêtes
Histoire de Villeparisis: Fêtes
Histoire de Villeparisis: Fêtes
arrivée de la course des 6 kms

arrivée de la course des 6 kms

arrivée d'une course de natation

arrivée d'une course de natation

Histoire de Villeparisis: Fêtes
course de 600m

course de 600m

mât de cocagne

mât de cocagne

Partager cet article
Repost0
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 10:31

 

 

Les enfants de chœur et la semaine sainte

 

d’après Jacques Lime  VILLEPARISIS

Jadis et Naguère

 

 

 

C’est le printemps 1901 ou 1902, dans les maisons,  les femmes font le ménage à fond et mettent à bouillir dans leur lessiveuse le linge sale accumulé pendant l’hiver, car, maintenant il pourra sécher plus facilement. La période de Carême s’achève et dimanche, ce sera Pâques, c’est la Semaine Sainte. Pour les enfants de chœur de Villeparisis, c’est un moment très important, car c’est celui où ils vont être récompensés de leur assiduité au service de l’Eglise.

Dès le Jeudi Saint, «  l’Emilie Camille », la grosse cloche qui veille en haut du clocher de l’église Saint-Martin se tait. C’est la seule époque de l’année où on ne l’entend plus.

Le Vendredi Saint, la cloche est toujours silencieuse.  On dit qu’elle est partie à Rome et qu’elle ne reviendra que pour Pâques. Alors pour suppléer à cette défection, les enfants de chœur, dès 4 heures du matin (ce n’était vraiment pas des paresseux !) passent dans les rues pour annoncer les offices en faisant retentir des crécelles, tout en chantant :

«  Réveillez-vous, gens qui dormez, Priez pour les trépassés ! » Puis, nouveaux coups de crécelle et nouveaux appels. Certes, il fallait déambuler longtemps, la messe n’ayant lieu qu’à 8 heures. Mais c’était amusant.

Le Samedi Saint, dans l’après-midi, les enfants de chœur (parmi lesquels Robert Lime, qui a transmis ce récit à Jacques Lime) vont asperger l’intérieur des maisons avec de l’eau bénite nouvelle, munis du goupillon et du bénitier, ainsi que d’un panier d’osier. Après l’aspersion, ils chantent «  Alleluia » et mettent dans le panier les œufs et l’argent qu’on leur donne et qu’ils se partageront, le soir, les visites terminées.

En ce temps-là, l’abbé MARC était le curé du pays.

 

CP: archives du musée

Eglise Saint-Martin

Eglise Saint-Martin

Histoire de Villeparisis: coutumes
Histoire de Villeparisis: coutumes
L'abbé Deschamps

L'abbé Deschamps

images de communion

images de communion

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:11

 

 

Monsieur de Ruzé ( 2)

 

Travaux immobiliers : le presbytère et l’église

 

L’ancien presbytère avait été vendu comme bien national (il avait servi d’école à partir de 1794) ; jusqu’en 1826, le curé logeait en ville, sans avoir de résidence officielle. En 1826, la commune acheta la maison Charbonnier à l’angle de la ruelle aux Vins où on installa un presbytère inconfortable qui jouxta, ensuite, le cimetière déplacé de devant l’église en 1834.

Comme il menaçait ruine en 1862, M. de Ruzé jugea opportun de vendre cette masure et de reconstruire un nouveau presbytère : il acheta un terrain à François Champs (ancien maire) et le nouveau presbytère fut construit entre 1869 et 1871. Le curé était Nicolas Lenfant qui avait succédé à Pierre  Picout en 1865.

 

L’église Saint-Martin fut aussi remise en état : on installa un autel de marbre, un confessionnal, des vitraux et des bancs. Une nouvelle cloche, plus lourde que la seule qui restait de l’Ancien Régime, fut baptisée le 15 novembre 1863 par le curé Picout, sous le nom d’Emilie Camille. La commune l’avait acquise pour 934F auprès du fondeur Hildebrand. Enfin le mécanisme de l’horloge fut rénové en 1872.

 

 

 

La guerre de 1870/71

 

En septembre 1870, après la capitulation de l’empereur à Sedan, les Prussiens envahirent très rapidement l’Est de la France. Dès le 20 septembre, les avant-gardes investissaient la banlieue de Paris ; Villeparisis désertée de nombreux habitants fut occupée par des soldats du XIIe corps prussien. Ils se  logèrent notamment à la mairie. Cette situation dura jusqu’en août 1871,

 Après le départ des occupants, M. de Ruzé dut évaluer les dommages qu’avaient subis ses concitoyens dont il communiqua le montant au préfet. La commune reçut la maigre somme de 73190 F qu’il fallut partager entre les habitants.

 

En 1883, grâce à un legs de Monsieur de Ruzé, le conseil municipal a pu acheter l’autre partie de l’ancienne auberge du Grand Monarque pour agrandir l’école. Le 29 novembre 1885, la nouvelle mairie et l’école adjacente, qui avait été rénovée à l’arrière de l’édifice, furent inaugurées en grande pompe. Elles comportaient, outre les services administratifs, un logement pour les instituteurs, la poste municipale et le logement du receveur.

 

Eglise Saint-Martin

Eglise Saint-Martin

Histoire de Villeparisis: Monsieur de Ruzé  ( suite)
rue de Courtry

rue de Courtry

monument à la mémoire de M de Ruzé

monument à la mémoire de M de Ruzé

puits servant aux chatelains et aux villageois

puits servant aux chatelains et aux villageois

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 16:38

 

Monsieur de Ruzé (1)

 

Charles-Augusre Foacier de Ruzé, né à Paris VIème le 7/02/1813, décédé à Villeparisis le 1/02/1881, fut maire de1862 à 1872. C’était un rentier, propriétaire terrien.

C’est pendant son mandat de maire que la commune se développa et pour prouver leur reconnaissance, les Villeparisiens ont baptisé rue de Ruzé la portion de nationale 3 qui longe l’hôtel de ville.

 

portrait de Monsieur de Ruzé (musée)

portrait de Monsieur de Ruzé (musée)

généalogie de M de Ruzé ( musée)

généalogie de M de Ruzé ( musée)

 

La mairie

 En 1862, une partie des bâtiments de l’auberge du Grand Monarque fut acquise par la commune qui l’aménagea en   mairie-école. Elle  fut inaugurée le 29 juillet 1862. M de Ruzé fit beaucoup pour  améliorer la qualité de l’enseignement, notamment par l’achat de livres.  

 

La poste

Le bureau de poste créé le 1er novembre 1784 avait été supprimé par arrêté le 23 juin 1797. Le courrier partait des bureaux les plus proches : Livry et surtout Claye.

En 1862, Villeparisis eut son bureau situé dans la mairie, rue de Ruzé.

 

L’eau et les fontaines

Le problème principal était celui de l’eau (qui se posait depuis le Moyen-Age). Il fut, en partie, résolu en 1868 quand M de Ruzé fit installer une citerne en bordure de la rue de Courtry pour collecter les eaux de plusieurs sources. De là, des canalisations conduisaient les eaux aux bornes. La fontaine la plus gracieuse était encastrée dans la façade de la mairie : c’était un bassin surmonté d’un monument avec le buste de M de Ruzé. Cette statue de bronze fut enlevée en 1940/41.

 

 

mairie avec les 3 portes: école, poste et mairie

mairie avec les 3 portes: école, poste et mairie

fontaine de la mairie

fontaine de la mairie

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 14:48

 

Mairie de Villeparisis (2)

 

 

 

 En 1862, sous le mandat de Monsieur Foissier de Ruzé, (maire de 1862 à 1872), une partie des bâtiments de l’auberge du Grand Monarque) ( voir les articles précédents sur les auberges) fut acquise par la commune qui en fait une mairie-école, assez peu commode, en réalité, si l’on en croit  l’instituteur Mary. La nouvelle mairie fut inaugurée le 29 juillet 1862.

En 1870, la guerre éclata entre la France et l’Allemagne ; Villeparisis fut occupée par les soldats du XIIe corps prussien;  la Maison commune devint le centre de l’occupation : le 1er étage  « la salle du rapport », le parc et la cour servant de parc aux fourgons, voitures et bestiaux. Cette occupation dura jusqu’au mois d’août 1871.

 

 

En 1883, grâce à un legs de Monsieur de Ruzé, le conseil municipal a pu acheter l’autre partie de l’ancienne auberge du Grand Monarque pour agrandir l’école. Le 29 novembre 1885, la nouvelle mairie et l’école adjacente, qui avait été rénovée à l’arrière de l’édifice, furent inaugurées en grande pompe. Elles comportaient, outre les services administratifs, un logement pour les instituteurs, la poste municipale et le logement du receveur.

L’école resta longtemps au Grand Monarque pour les enfants du « vieux pays »,  ce n’est qu’ en 1962 que ces locaux furent occupés par d’autres services municipaux, puis par la salle des mariages et la salle du conseil. En 2016, création d’un guichet unique, permettant d’effectuer toutes les démarches administratives à la place de l’ancienne salle des mariages.  En 2017, pour célébrer le 20éme  anniversaire du jumelage de Maldon avec Villeparisis, la société horticole de Maldon a créé  une rose. Ces rosiers ont été envoyés à Villeparisis en novembre, et plantés dans la cour de la mairie. La cérémonie de vernissage a eu lieu en juin suivant, période de floraison des roses pour que tous puissent les admirer.

 

 

Maires de Villeparisis de 1790 à 2020 :

Compagnot de la Motte, Mantion, François Champs, Pierre-Nicolas Barbier, Rouyer, Foissier de Ruzé, Barbier, Champs, Parquin, Champs, Delamarre, Parquin, Leconte, Gauquil, Lamotte, Torras, Duchemin, Boiuge, Hennequin, Touguet, Bouche.

 

Sources : archives de l’association »Villeparisis et son passé ». Villeparisis et son histoire  publié par « Villeparisis et son passé ». Les écoles et les mairies dans l’ancien canton de Claye  publié par  la Société d’histoire de Claye et des environs

 CP : F.Gagnepain

 

la mairie et les 3 portes : école, mairie, poste

la mairie et les 3 portes : école, mairie, poste

école de la mairie

école de la mairie

plan de l'école

plan de l'école

plaque sur la façade: morts  de la guerre 14/18

plaque sur la façade: morts de la guerre 14/18

buste de Monsieur de ruzé

buste de Monsieur de ruzé

la mairie en 2000

la mairie en 2000

salle des mariages  et du conseil 2010

salle des mariages et du conseil 2010

inauguration des roses de Maldon  2017

inauguration des roses de Maldon 2017

Histoire de Villeparisis: la mairie (suite)
Partager cet article
Repost0